Wa Roma Kim largue sur le marché un maxi single des droits de l’homme

Existe-t-il une musique pour les droits de l’homme en RDC ? Oui, répond KIMENGE Yankinda Romain que le commun des mortels a déjà oublié alors qu’il avait fait partie des groupes musicaux qui avaient agrémenté la veillée mortuaire lors des obsèques de notre regretté Franck NGYCKE en 2005. Bien entendu, il était passé presque inaperçu à l’époque car l’attention de l’assistance s’était focalisée sur les circonstances de cet assassinat crapuleux.

            Pour réveiller l’opinion toujours branchée sur la musique religieuse et celle qui est la plus populaire car chantée partout, notamment dans les débits de boisson, les rues, les résidences privées, les moyens de transport bref partout, ce griot d’un genre particulier a décidé de sortir un album reprenant l’essentiel de ses chansons en l’honneur des droits de l’homme. Dont celles dédiées à notre regretté Franck NGYCKE, à Floribert Chebeya de la VSV dont il est membre effectif et aux autres professionnels des médias qui avaient connu le même sort que l’ancien rédacteur en chef de la Référence Plus.

            Cet album en maxi single au titre phare « Démagogie» contiendra quatre titres, dont notamment « Hommage à Chebeya », « Droits au transport », « Justice sociale », « lutte contre la corruption ».

            Pour ce faire, il a effectué une tournée à travers les différentes paroisses catholiques de la capitale. Cette tournée a été sponsorisée par les Ong EISA et la Chaire Jean-Paul II de l’Archidiocèse de Kinshasa. Le succès récolté et à la demande de ceux qui ont eu l’occasion de le suivre en direct l’ont encouragé à produire cet album pour une meilleure distribution, a indiqué au Phare le griot WA ROMA Kim. En précisant que toutes ses chansons visent à dénoncer les anti valeurs qui rongent la société congolaise. Elles rendent ainsi l’hommage à tous ceux qui ont été assassinés pour la cause de la défense des droits de l’homme.

            Le griot WAROMA Kim est un habitué de la salle de Wallonie Bruxelles et de la Halle de la Gombe où il a l’habitude de se produire toujours pour défendre les droits de l’homme. Ce qui fait qu’il est toujours invité par les syndicats et surtout les Ong de défense des droits de l’homme lors de leurs manifestations respectives. Il lui arrive de jouer en lever de rideau de  concerts des vedettes comme JB Mpiana, Werrason, Nyoka Longo, Evoloko Lay Lay, etc. 

Castro

Leave a Reply