Vice-ministre de l’Intérieur : Zuka pour la paix et l’unité au Kwilu

    Le professeur Georges Zuka Mon-Do Ugonda-Lemba, vice-ministre de l’Intérieur et Sécurité, vient d’effectuer une mission de dix jours dans le district du Kwilu, au Bandundu. Sa tournée, commencée par la localité de Masamuna, s’est terminée par Kikwit,  chef-lieu, en passant par Masimanimba, Bulungu, Gungu et Idiofa. Cette visite de travail avait un triple objectif : s’enquérir du fonctionnement de la territoriale ; parler de la révision de certains articles de la Constitution ; inviter ses concitoyens à s’enrôler massivement afin d’avoir en 2011 un taux de participation supérieur à celui de 2006.

 

Partout où il est passé, Georges Zuka n’avait qu’un message à la bouche : celui de la paix retrouvée, de l’unité et de la réconciliation. Sans ces trois préalables, a insisté ce membre du gouvernement, le Kwilu ne peut aspirer au développement. Les populations de cette partie de la province de Bandundu, indique-t-on, ont apprécié le discours rassembleur, pacifiste et réconciliateur de ce fils du terroir.

La communion était totale entre Zuka et les autochtones, d’autant que dans ses contacts et harangues, il ne faisait pas de différence entre cadres et militants de son parti, le Palu, ceux d’autres formations politiques opérant à Masimanimba, Bulungu, Kikwit, Bulungu, Gungu et Idiofa. Il a exhorté les uns et les autres à participer, à l’unisson, à la reconstruction de leur district, dans la paix, l’unité et la réconciliation.

Selon les observateurs, le vice-ministre de l’Intérieur a retenu, dans son carnet de voyage, quelques points noirs, notamment la persistance des plaies laissées par les élections de 2006 suite aux propos divisionnistes de certains politiciens, les rapports tendus entre certaines autorités civiles et leurs administrés.

Georges Zuka a, tant soit peut, rassuré les Kwilois de l’attention que le gouvernement central, avec à sa tête le Chef de l’Etat, attache à leur entité, de la prise en compte de celle-ci dans les 5 chantiers de la République, du voeu des autorités nationales de les voir vivre dans la paix et la concorde, de l’espoir de leur participation massive aux rendez-vous électoraux à venir.

Kimp

 

Leave a Reply