Vers l’uniformisation du nouveau référentiel comptable

Aux termes d’une semaine de formation sur le nouveau référentiel comptable destiné à leur secteur, et l’utilisation du logiciel de supervision Fina, les comptables et agents financiers des coopératives d’épargne et de crédit et des institutions de microfinance de Kinshasa, ont reçu le samedi 13 mars 2010, des mains du gouverneur de la Banque centrale du Congo, des attestations de participation, au cours d’une cérémonie présidée par Jean-Claude Masangu.

Le patron de l’Institut d’émission a souligné une fois de plus, l’importance du plan comptable de ce secteur dont l’application ne devra souffrir d’aucune faille, étant donné que la présentation des états financiers de toutes ces institutions financières de proximité doit être conforme aux textes de lois en vigueur.

 

C’est ainsi que la Banque centrale du Congo a organisé ce séminaire de formation, appuyé par la Banque mondiale, de manière à ce qu’à travers le pays, toutes ces coopératives d’épargne et de crédit, ainsi que des institutions de microfinance deviennent plus professionnelles, viables et pérennes.

Jean-Claude Masangu a loué l’appui de la Banque mondiale pour la vulgarisation de ce nouveau référentiel comptable et l’utilisation du logiciel de supervision Fina, et a remercié les formateurs du Fonds de promotion de la microfinance et du CPCC.

Pour terminer, le gouverneur de la BCC a insisté sur la présentation désormais obligatoire des états financiers selon le plan comptable qui vient d’être vulgarisé à l’intention des participants. A cette occasion, il a rappelé que c’est une obligation légale qui pourrait exposer les contrevenants à d’éventuelles sanctions prévues par la loi.

Ultime recommandation : les coopératives d’épargne et de crédit et des institutions de microfinance doivent s’approprier ce référentiel comptable destiné à leur secteur.

La représentante des participants a remercié les autorités de la Banque centrale du Congo et la Banque mondiale pour l’organisation de ce séminaire de renforcement des capacités qui leur a permis d’accroître leurs connaissances dans l’utilisation d’un plan comptable propre aux coopératives d’épargne et de crédit et des institutions de microfinance.

Elle a exprimé la gratitude de ses pairs, aux différents formateurs qui ont su leur transmettre en des termes si compréhensibles, cet outil comptable et l’utilisation du logiciel de supervision Fina, avant de prendre l’engagement de les mettre en pratique dans leurs établissements.

        J.R.T.

Leave a Reply