Une pétition pour Tshiongo

Fatigués de faire les frais de l’industrie du crime qui sévit  dans leur quartier faute d’une bonne fourniture en énergie électrique, un collectif d’habitants du quartier Mama Yemo,  dans la commune de Mont-Ngafula  récolte de signatures  pour saisir le nouveau ministre de l’Energie, Gilbert Tshiongo.   Pour eux, seules les instructions du ministre peuvent  décanter cette   situation. 

La décision de ces Kinois de s’adresser directement au ministre de tutelle fait suite au mur de silence qu’ils ont rencontré dans les démarches entreprises auprès de la Société nationale d’électricité. Selon leurs dires, toutes les tentatives se sont révélées infruct :euses. 

En effet, suite à l’avarie intervenue à la  cabine C19, ces abonnés sont totalement privés d’électricité. Conséquence logique, les provisions en vivres frais ont été jetés, mais surtout la horde des bandits à main armée à repris du service. Il ne se passe plus une nuit sans que cette pieuvre n’opère avec succès.  

Selon un membre du collectif de cette commune urbano-rurale, Henry, qui s’est confié au  Phare,  depuis deux semaines,  toutes les démarches menées n’ont abouti à rien. Notamment,  au niveau du  centre de vente et services de cette commune. Et  en guise de réponse,  il leur a été demandé de faire pression à son autorité,  car à ce niveau ces abonnés  ne pouvaient s’attendre à aucune réponse favorable.  Et comme on le sait, en l’absence de l’électricité, les poches noires sont des endroits favorables qui permettent à tous les malfrats d’opérer en toute impunité. Parce que la police ne peut pas travailler efficacement.

L’occasion faisant le larron, par cette action citoyenne, ce collectif compte également poser au ministre Tshiongo tous les autres problèmes qui relèvent de sa compétence et de son secteur.

A.Vungbo     

Leave a Reply