Une érosion oubliée à Masina

Une érosion continue de progresser entre les rails et la rivière Nsanga, au quartier Tshangu, derrière le Marché de la Liberté, dans la commune de Masina. Selon les riverains, elle s’est déclarée il y a une vingtaine d’années. Comme aucune autorité municipale ou urbaine ne lui prête attention, elle a déjà effacé plusieurs habitations de la carte géographique de cette partie de la ville de Kinshasa.

Par ce temps des pluies de fin de saison, elle a encore fait des dégâts, laissant des dizaines de familles sans abris. Parmi les résidences emportées par cette érosion, on cite celle de feu Major Muzingu André, le frère aîné du ministre provincial de l’Agriculture et Développement Rural, Antoine Biolingi.

De nombreux observateurs craignent qu’à l’allure où évolue ladite érosion, elle ne coupe la ligne de chemin de fer reliant la Gare Centrale à l’aéroport international de N’Djili. Bref, la négligence risque d’être, à plus ou moins brève échéance, lourde de conséquences.

Muzingu Grison (stg/ Unikin)

Leave a Reply