Une collaboration majeure pour éradiquer le Choléra

Le Choléra est une maladie des mains sales qui peut être maîtrisée si seulement, en amont, on applique les recommandations nécessaires pour sa prévention. En outre, l’épidémie qui frappe actuellement la Ville-Province de Kinshasa est entrée par la commune rurale de Maluku. Une commune riveraine dont l’une des ressources principales est le fleuve qui, malheureusement, est la voie principale qui a amené dans la capitale le Choléra provenant des territoires situés en amont. Pour permettre à l’opinion publique de se rendre compte des efforts fournis par le ministère de la Santé publique, en collaboration avec des partenaires importants que sont la Croix-Rouge de la Rd Congo (CRRDC) et l’Unicef pour combattre cette maladie à partir de cette commune, une équipe des journalistes a été conduite à Maluku pour constater, de visu, l’état actuel de la situation sanitaire dans cette partie de la capitale.

Conduite par les chargés de communication au sein du ministère de la Santé publique et de la Croix-Rouge de la Rd Congo, cette équipe a atterri a Maluku au milieu de la journée de mardi 20 octobre 2011. Elle a été immédiatement reçue par le premier citoyen de cette partie de la capitale qu’est le bourgmestre Papy Epiana Nzamu. Dans un entretien qui s’est déroulé dans le bureau municipal entre les deux parties, ce dernier a noté que cette maladie des mains sales faisait partie actuellement des préoccupations majeures des tous les responsables de sa municipalité. Il a expliqué que l’actuelle épidémie de Choléra a atteint sa juridiction exactement au mois de juin 2010 et qu’elle a occasionné jusqu’en ce jour un total de 138 décès. Nombre important du fait que Maluku est un carrefour où passent plusieurs bateaux avec des conditions sanitaires déplorables. Plusieurs passagers morts sur ces embarcations ont été conduits et enterrés dans cette municipalité.

Une fois que cette situation s’est déclarée, le bourgmestre de Maluku a assuré que le taureau a été pris par les cornes et la situation maîtrisée de la bonne manière ; grâce à trois opérations distinctes : l’éducation sanitaire de la population aux mesures d’hygiène pour prévenir la maladie ; les soins apportés aux malades déjà atteints et l’assainissement du milieu. Selon Papy Epiana Nzamu, la Croix-Rouge de la Rd Congo est l’un des partenaires qui ont joué et continuent de jouer un grand rôle dans la lutte contre cette maladie, particulièrement en ce qui concerne la sensibilisation et l’assainissement de l’environnement à Maluku.
A tel point qu’actuellement, il n’y a plus de morts de choléra dans la population car elle a largement assimilée les mesures d’hygiène à observer ; à savoir : avant de la consommer, faire bouillir l’eau du fleuve ; se laver les mains avant de manger et après avoir été aux toilettes ; conduire immédiatement tout cas suspect de diarrhée dans un centre hospitalier etc. En outre, le bourgmestre a assuré que chaque jeudi, il réunit les responsables de sa commune pour faire le point de la situation, même si actuellement la situation est totalement maîtrisée, particulièrement avec l’appui des la Coopération internationale (Coopi) et du gouvernement de la République.

SAKAZ

 

Leave a Reply