Un pasteur poursuivi pour viol

Jean-Claude Tshibangu, pasteur associé à l’église « Chemin Nouveau et vivant », sise sur l’avenue Kalembelembe, n°147, dans la commune de Lingwala, est accusé de viols, au Tribunal de Grande Instance de la Gombe, dans la chambre II, sous RP19.897, par Philo Kalenga et consorts. Les juges siégeant dans cette chambre, n’ont pas pu entamer l’instruction de cette affaire face aux préalables soulevés par les avocats de la partie citée. Ces préalables portent sur l’irrégularité du libellé, dans la mesure où selon ces avocats, la prétendue victime nommée Philo Kalenga ne s’est pas présentée à l’audience pour confirmer ce viol. Selon eux, rien ne prouve l’existence de ce viol. Pour clôturer, ils ont demandé au Tribunal de faire comparaitre la partie civile en personne.
 En réplique, la partie civile a confirmé que le pasteur précité est bel et bien l’auteur de cette infraction. C’est tout simplement une façon de tirer les choses en longueur.
Le Tribunal a estimé que la requête initiée par le ministère public est claire. Il n’y a aucune mention obscure. Ce moyen est recevable mais non fondé. C’est ainsi qu’il a pris la cause en délibérée où son jugement va intervenir dans le délai légal.
 On tient à rappeler que le serviteur de Dieu nommé Jean-claude Tshibangu est accusé au Tribunal de Grande Instance de la Gombe pour avoir violé selon les avocats des plaignants, une sœur de l’église âgée de moins de 20 ans, qui était logée chez lui à la maison en 2007, fille de son ami Corneille Mbuyi, résidant à Mbujimayi.
Muriel Kadima

Leave a Reply