Un OPJ déniche trois agents sans mandat au rond point Ngaba

Trois jeunes-gens qui s’identifient comme étant des agents communaux ont été mis hors d’état de nuire par un officier de police judiciaire. La scène s’est déroulée le 8 octobre 2013 au niveau du rond point-Ngaba. En effet, ces trois agents sans carte de service ni ordre de mission ont saisi une moto qui venait d’être achetée, obligeant le propriétaire à présenter son permis de conduire.

C’est en ce moment qu’un officier de police judiciaire en tenue civile est intervenu afin de s’enquérir de la situation. Ordonnant à ces trois agents de libérer la moto au motif qu’il n’avait pas qualité d’exiger des permis de conduire aux détenteurs des engins. Ces derniers ont affirmé haut et fort qu’ils exécutaient l’ordre donné par le bourgmestre.   Intimidation que l’officier de police judiciaire n’a admise. Comment comprendre que des agents, nouvellement admis, sans immatriculation de la fonction publique ni document administratif puissent être affectés sur la voie publique? Ceci est une forme de tracasserie qui résulte de l’ignorance de la population. Pour mettre fin à ce bras de fer, un autre policier, cette fois, ci en tenue, après avoir entendu le problème, sûrement par solidarité professionnelle, a demandé aux trois agents communaux d’abandonner le dossier et de quitter le lieu. Pour la population présente sur lieu, ces genres de situation sont fréquents au rond point ngaba. L’on ne peut pas travailler dans la quiétude même si l’on est en ordre. Plusieurs services, même de renseignement, communément appelé «Bureau 2», empêchent aux taxis mans de bien évoluer. Par ailleurs, il faut signaler que ce genre de tracasserie est observée à travers toute la ville de Kinshasa. Mais, si parmi les agents de l’ordre il y a de cela qui dénoncent publiquement les manœuvres des ennemies de la population, cela peut décourager tous les esprits maléfiques qui hantent les conducteurs kinois. Appréhender ces fautteurs de trouble et les déférer devant la justice serait une manière efficace de remettre chacun sur la ligne droite.

Yves Kadima 

Leave a Reply