Un étudiant de 2ème doctorat/Unikin assassiné

On ne cessera jamais d’en parler. L’insécurité devient un « met » quotidien en République démocratique du Congo, plus particulièrement dans la capitale, Kinshasa, où il ne se passe une nuit sans qu’on ne tue.

 La dernière victime est un étudiant finaliste en Faculté de Médecine de l’Université de Kinshasa, Unikin.
 Il a été abattu froidement dans la nuit du mardi 4 janvier 2011 vers 22 heures par des bandits armés, aux alentours du Plateau des professeurs.
 Selon des témoignages, la victime aurait refusé de céder aux ordres des bandits qui voulaient le dépouiller de tout ce qu’il avait de valeur sur lui.

 Comme d’habitude, ses bourreaux n’ont pas mieux trouvé que de l’éliminer afin de s’emparer, sans résistance, du butin qu’ils tenaient à lui ravir.
 De son nom de famille Mbayi Ntumba, le futur médecin arraché à l’affection des siens habitait le home X. Il était finaliste en bucco-dentaire (médecine).
On rapporte que depuis la veille de la Noël, de nombreux passants et habitants de ce coin et ses environs ont été braqués  par des hommes armés.
 Ce qui donne à penser, pour les observateurs, que l’Unikin serait infiltrée.
Encore un cas qui interpelle les autorités ayant en charge la sécurité des personnes et de leurs biens. Comment expliquer qu’un lieu comme le campus universitaire censé être sécurisé soit aussi infesté de criminels à l’instar des cités populaires ?

Leave a Reply