Un espace de dialogue entre secteurs public et privé

Servant de prétexte au lancement officiel de l’ouvrage « Elections démocratiques en Rd Congo : Dynamiques et perspectives », le colloque international sur le thème « Gouvernance démocratique et climat des affaires en RDC » s’est ouvert hier, jeudi 9 septembre 2010 à l’hôtel Memling, et se clôture aujourd’hui. C’est Yav, directeur de cabinet adjoint du chef de l’Etat, qui a ouvert ces travaux. Organisé par le PNUD, le colloque est placé sous le haut patronage de la présidence de la république, avec le parrainage du Commissariat général du cinquantenaire de l’indépendance et en partenariat avec les universités de Paris Dauphine et de Kinshasa. Et cela avec l’appui de la Coopération française et du Comité de pilotage pour la réforme des entreprises publiques (COPIREP).

            Parlant  de l’ouvrage « Elections démocratiques en RDC : Dynamiques et perspectives », le directeur pays du PNUD, Adama Guindo, a indiqué qu’ « en apportant son appui technique et financier à la réalisation de cette étude électorale en 2007, peu après les premières élections dites démocratiques en Rd Congo, le PNUD souhaitait encourager la réflexion et la recherche sur un moment capital de l’histoire politique de la Rd Congo qui a consacré l’avènement de la démocratie, afin d’en tirer les enseignements qui puissent orienter les actions futures du pays. » Le PNUD a alors invité le professeur Elikia M’Bokolo à diriger les travaux et a recruté une équipe de professeurs congolais réputés dans leur champ d’expertise.

            Il a signalé que l’ouvrage produit met l’accent sur des indicateurs, des facteurs et des tendances de la vie politique en Rd Congo, permettant une réflexion prospective sur les élections et une aide à la prise de décision en matière de gouvernance démocratique. Le souhait du PNUD, a dit son directeur pays, est que les Congolais se saisissent de cette opportunité forte et symbolique, pour réfléchir ensemble sur le chemin parcouru, imaginer l’avenir, en tracer les perspectives, et cet ouvrage s’inscrit dans cette réflexion.

            Il a poursuivi en déclarant qu’en recentrant les débats de ce colloque autour de la question du climat des affaires, le PNUD espère contribuer à ouvrir un espace de réflexion et de dialogue entre secteurs public et privé autour des enjeux de l’amélioration du climat des affaires en Rd Congo et aboutir à des propositions concrètes pour un climat apaisé permettant d’envisager la réconciliation de ces deux acteurs de l’économie nationale et les conditions d’un partenariat pérenne pour contribuer ensemble au développement durable de la Rd Congo.

            Auparavant, l’assistance a suivi le mot de bienvenue de l’historien Isidore Ndaywel è Nziem, coordonnateur du Commissariat du cinquantenaire. « S’interroger sur les stratégies et les moyens pour l’amélioration du climat des affaires est une question existentielle. Avoir fait de cette demande une priorité gouvernementale est un signal fort du Congo de Kabila d’aller de l’avant », a-t-il dit. Pour lui, ce colloque marquera une étape dans l’effort national de l’amélioration du climat des affaires en Rd Congo.

            Prennent part à ces assises des responsables politiques, opérateurs économiques, le monde académique et la société civile, tant congolais qu’étrangers. 

Jean- René

Leave a Reply