Un chauffeur de 207 joue de la malchance

bus-207-sur-le-boulevard-triomphal-kinshasaUne scène cocasse s’est déroulée dans l’enceinte de l’Université Pédagogique Nationale (UPN) hier mercredi 18 septembre 2013 dans la matinée. Alors qu’ils taillaient tranquillement bavette non loin de l’entrée principale de leur établissement, des étudiants de l’UPN ont vu le chauffeur d’un taxi-bus de marque Mercedes 207, communément appelé « Esprit de mort », y effectuer une entrée en catastrophe au volant de son engin.

Autre fait bizarre : il y avait dans son sillage des éléments de la PCR (Police de Circulation Routière) qui cherchaient visiblement à l’arrêter. Soupçonnant ledit chauffeur d’avoir commis un forfait, les étudiants ont spontanément prêté main-forte aux « roulages » en vue de maîtriser le fuyard.

C’est à cet instant que le chauffeur et le receveur se sont mis à expliquer à ceux qui venaient de faciliter leur arrestation que la pomme de discorde n’était rien d’autre que leur refus de libérer la fameuse taxe routière illégale baptisée « Mabonza ». Du coup, les étudiants se sont scindés en deux camps, l’un soutenant la version de l’équipage du taxi-bus et l’autre estimant que le fait d’avoir franchi le domaine de l’UPN constituait une infraction.

Au bout du compte, les « roulages » ont convaincu la communauté estudiantine que le chauffeur et son receveur devaient être conduits auprès de leur commandant enfin qu’ils puissent justifier, selon eux, leur refus d’être contrôlés.

Annette Kapinga Kadima (stagiaire/UPN)

Leave a Reply