Un avortement tourne mal pour une mère de 8 enfants

Une mère de huit enfants, qui résidait au quartier Kindele, dans la commune de Mont-Ngafula, est décédée le mardi 22 avril dans la matinée, des suites d’un avortement. Mariée, elle entretenait une liaison amoureuse clandestine. S’étant finalement rendu compte qu’elle venait de tomber enceinte, elle a cru effacer les traces de sa méconduite en avortant.

Malheureusement pour elle, en dépit des médicaments qu’elle avait pris le fœtus refusait de sortir. Cela a entrainé des complications qui ont conduit à l’irréparable. Mais avant de rendre l’âme, elle a eu le temps de dénoncer son amant. Recherché peu après par la police, l’intéressé a disparu dans la nature. Les enquêtes continuent en vue de le débusquer de sa cachette.

Quant à la pauvre mère de famille, son corps a été déposé dans une morgue de la place.

Célestine Tangazo

(Stg/ UPN)

Leave a Reply