Tshisekedi : meeting confirmé demain mardi

Le président de l’Udps arrive dans la capitale à 9 heures par Kenya Airways et prendra directement la route du Stade des Martyrs
Selon des sources proches de son cabinet, Etienne Tshisekedi regagne Kinshasa ce mardi 09 août dans la matinée. Attendus ce lundi dans la capitale, conformément au programme initial diffusé tout au long de la semaine dernière, le président national de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) et sa suite n’ont pu trouver de places dans les avions assurant la ligne Lubumbashi-Kinshasa, tous les vols affichant « full ».

Pour contourner la difficulté, ils vont être obligés de prendre le vol de Kenya Airways ce lundi 08 août pour Nairobi où ils vont passer la nuit. Et, c’est de la capitale kenyanne qu’une correspondance va les amener à Kinshasa, mardi matin. Le rendez-vous entre Etienne Tshisekedi et les kinois est pour le même mardi après-midi au Stade des Martyrs.

Cela fait plus de deux mois que le Lider maximo est en dehors de Kinshasa. Après avoir conféré avec des officiels occidentaux et des Congolais de la diaspora en France, en Belgique, en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Etats-Unis d’Amérique, au Canada et en Afrique du Sud, Etienne Tshisekedi vient de frapper un grand coup au Katanga, plus précisément à Lubumbashi, Kasumbalesa, Kipushi, Likasi et Kolwezi, il a récolté un plébiscite populaire qui fera date dans les annales de l’histoire nationale.

La campagne électorale à partir du District du Lualaba

Arrivé vendredi soir à Kolwezi, à environ 300 kilomètres de Lubumbashi, après avoir parcouru difficilement une route en piteux état, et accueilli en « libérateur », Etienne Tshisekedi a tenu son meeting le samedi après-midi dans un stade Manika qui a dû refuser du monde. On a compté, parmi la nombreuse assistance, plusieurs centaines de compatriotes venus des coins reculés tels que Sandoa et Kapanga, à plus de 700 kilomètres.

Dans son adresse, l’opposant le plus célèbre de la République Démocratique du Congo a rappelé le message déjà délivré à Lubumbashi, Kasumbalesa, Kipushi et Likasi, à savoir l’amour du Congo et du prochain, l’amour du travail, le respect de soi et d’autrui. Car, si le Congolais n’a pas le sens du respect de lui-même et de l’autre, il ne pourrait avoir du respect pour sa patrie, ni pour les institutions de la République, encore moins pour les lois et textes légaux.
Le président national de l’UDPS a répété que la construction d’un Congo nouveau devait passer par le travail, mais aussi par la lutte contre les antivaleurs : corruption, concussion, vols, impunité, justice à double vitesse, égoïsme, médiocrité, tribalisme, régionalisme, etc.
Comme lors de ses déplacements à Kasumbalesa, Kipushi et Likasi, une forte campagne d’intoxication de la population autour du projet de sécession du Katanga, a précédé Tshisekedi à Kolwezi. Pour tordre le cou aux rumeurs, il a dû, une fois de plus, l’exhorter à se montrer vigilante face à ce gros mensonge distillé par les ennemis de la patrie, de la paix, de la coexistence pacifique, de l’unité nationale, du développement du Congo.

Il a fait le même constat que lors de ses précédents face à face avec les compatriotes du Katanga profond, à savoir que les délateurs se recrutent, pour l’essentiel, dans la catégorie de personnes à nationalité douteuse. Il s’agit en réalité des étrangers qui se trompent d’époque et qui s’emploient à entretenir la haine, la désunion et la confusion dans la grande famille des Congolaises et Congolais, pourtant réputés hospitaliers et pacifiques. Il a déclaré sans ambages que le moment venu, les manipulateurs de l’opinion katangaise seront mis hors d’état de nuire car il n’y aura pas de place pour eux dans le Congo nouveau.
Etienne Tshisekedi, après avoir insisté sur les origines communes des populations du Katanga et des deux Kasaï que l’on voudrait diviser, a réitéré son engagement à revenir voter à Kabongo, au Nord-Est de Kamina,  en novembre prochain. Il a remercié l’ensemble de la population katangaise pour sa forte mobilisation, ses touchantes marques de sympathie ainsi que son adhésion totale à l’idéal du changement à l’occasion de ses passages à Lubumbashi, Kasumbalesa, Kipushi, Likasi et Kolwezi. Il a considéré cela comme l’expression de leur volonté de voir le Congo retrouver rapidement la voie de la dignité et du développement.

Très touché par ce qu’il vient de vivre au Katanga, Etienne Tshisekedi a décidé d’y revenir pendant la campagne électorale en octobre prochain.  Et il a précisé qu’à cette occasion, il débutera ses face à face avec le peuple par Kapanga, dans le district du Lualaba. L’annonce a été chaleureusement accueillie par le public et particulièrement par la forte délégation des cadres et combattants venue de Kapanga.                   Kimp

Leave a Reply