Tshisekedi, Gizenga et l’Udemo pour des sanctions exemplaires

DECLARATION DU PRESIDENT NATIONAL de l’UDPS

De Bruxelles où il séjourne, c’est avec douleur et consternation que le Président National de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Monsieur Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA, a appris le meurtre de Monsieur Floribert CHEBEYA, Président de l’ONG de Défense des droits de l’homme « La Voix des Sans Voix » et membre de l’Assemblée générale de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT). 

Le Président National considère la disparition inopinée de Floribert CHEBEYA comme une perte incommensurable pour toute la communauté des défenseurs des droits de l’homme en République Démocratique du Congo (RDC), ainsi que pour tous les Congolais victimes de l’appareil répressif de l’Etat. 

Au nom de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et en son nom propre, il présente à la famille de l’illustre disparu ainsi qu’à tous ses proches ses condoléances les plus attristées. 

Monsieur Etienne TSHISEKEDI WA MULUMBA exprime sa plus vive indignation face à cet acte odieux, qui vient s’ajouter à la liste déjà longue des assassinats de ceux qui, bravant la peur, osent exiger sans réserve un véritable changement au Congo au nom du peuple ; qu’ils soient représentants de la société civile, avocats, syndicalistes, politiciens, journalistes ou défenseurs des droits de l’homme. 

Il estime indispensable de rappeler aux promoteurs du processus de démocratisation bâclé de 2006 leur grave erreur d’avoir choisi de passer outre tous les préalables des accords signés au Dialogue Inter Congolais de Sun City, dont la réconciliation nationale et la constitution de forces de l’ordre et de sécurité véritablement républicaines.

Ayant fondé leurs espoirs dans un processus vicié pour démocratiser et instaurer l’Etat de droit au Congo, ils sont invités aujourd’hui à constater l’échec patent de leurs  illusions, la perte de millions de vies humaines qui en a découlé et à revoir radicalement leur copie. 

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) : 

* Condamne avec la plus grande fermeté le meurtre de ce grand défenseur des droits de l’Homme, reconnu pour sa lutte en faveur de la paix et de la justice. 

* Déclare que cet acte ignoble s’inscrit dans le contexte d’insécurité généralisée du peuple congolais  et d’une stratégie de terreur où intimidations, menaces et assassinats se succèdent à une cadence effrénée. 

* Exige du gouvernement congolais la diligence d’une enquête indépendante et approfondie afin d’apporter toute la lumière sur les circonstances de la mort de  Monsieur Floribert CHEBEYA, d’identifier, appréhender et punir les coupables, quels qu’ils soient, avec la plus grande  sévérité. 

* Invite toute la communauté internationale, et spécialement la Monuc, à user de toute son influence et de ses prérogatives afin que l’enquête ne demeure pas lettre morte comme la plupart des précédentes. 

* Attire particulièrement l’attention des autorités politiques du Royaume de Belgique sur la gravité des conséquences de cet acte d’intimidation abject au moment où il est question d’une visite de Sa Majesté le Roi pour les festivités organisées par le pouvoir en place à l’occasion des 50 ans de l’indépendance de la République Démocratique du Congo. 

* Invite le peuple congolais à se mobiliser dans toute manifestation de solidarité et d’hommage à cet illustre combattant de la liberté, de la justice et de la dignité humaine et, à travers lui, à tous les nombreux martyrs de cette dictature dont les tares sont mises à nues devant  la face du monde. 

Fait à Bruxelles,le 04 juin 2010

 

DECLARATION POLITIQUE DU PALU

1. La Direction politique ainsi que tous les militants du Parti Lumubiste Unifié (PALU) ont appris avec consternation la mort de Monsieur Floribert Chebeya, Directeur Exécutif de l’ONG de défense des droits de l’homme, la Voix des Sans Voix, VSV en sigle.

Le Palu se rappelle l’implication permanente de cet ardent défenseur des droits de l’homme dans toutes les situations qui exigeaient sa présence et, tout particulièrement lors de toutes les répressions sanglantes connues par les militantes et les militants du Parti durant le sinistre règne de la dictature mobutiste.

Le Palu  présente ses condoléances les plus attristées à la famille éplorée du défunt ainsi qu’à son Organisation, la VSV, et déplore très douloureusement la perte de Monsieur Floribert Chebeya, véritablement ami du Parti. 

2. Face à cet événement très déplorable, te PALU encourage le Gouvernement de la République et les Autorités judiciaires du pays d’engager, sans délai, une enquête sérieuse pour déterminer les causes de ce décès inopiné.

Et si d’aventure, le décès était dû à des causes criminelles, que la loi sait appliquée dans toute sa rigueur aux responsables quels qu’ils soient, de ce forfait crapuleux. 

3. Le PALU recommande, outre la célérité et le professionnalisme dans les travaux d’enquête, la sérénité nécessaire au bon déroulement de celle-ci pour que, le cas échéant, justice soit faite et les mesures appropriées de sécurisation prises en faveur des opérateurs des ONG de défense des droits de l’homme. 

4. Le Palu stigmatise la propension à porter des jugements et à désigner à la hâte des coupables, au risque de brouiller les pistes et de créer une psychose destinée à dénigrer les Institutions du pays et à décourager les personnalités voulant se joindre aux Congolais pour la commémoration du Cinquantenaire. 

5. Ainsi, le Palu regrette les attitudes de certaines puissances étrangères et organisations internationales qui s’empressent d’indiquer aux institutions congolaises ce que celles-ci doivent faire en pareil cas et cela, comme si ces institutions étaient déjà suspectes à leurs yeux. 

Que l’âme du regretté Floribert Chebeya repose en paix. 

Le peuple vaincra ! 

Pour le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) 

Le Secrétaire Général Chef du Parti

Antoine Gizenga

 

Leave a Reply