Tshisekedi et Beltchika s’affrontent

            A en croire des sources dignes de foi, l’UDPS se retrouvent avec deux listes de candidats à l’unique poste qui pourrait être réservé à l’opposition extraparlementaire au sein de la Commission Electorale Nationale Indépendante. En effet, à la liste avalisée par le président national du parti, Etienne Tshisekedi, et transmis aux différents groupes parlementaires de l’opposition, vient de se greffer une autre, portant la griffe de Beltchika, qui continue de se prévaloir du titre de représentant du même président national au pays.

            Dans le cercle des proches de Tshisekedi, la colère et l’indignation sont montées de plusieurs crans le dernier week-end, suite à une proposition venant de plusieurs animateurs de l’opposition parlementaire évitant ce qu’ils considèrent comme deux ailes dissidentes de l’UDPS à harmoniser leurs listes.

 

            Très fâché, un cadre de ce parti approché par Le Phare a relevé que l’harmonisation était sans objet, dès lors que Beltchika reconnaît tirer sa légitimité d’Etienne Tshisekedi, son président national. A son avis, l’opposition parlementaire se trouve devant un test de vérité, celui consistant à choisir entre Etienne Tshisekedi, l’autorité morale de l’UDPS, et Beltchika, un cadre exclu du parti depuis plusieurs semaines sur décision du premier cité.

            Il pense que ceux qui estiment que le président national du parti devrait se mettre autour de la même table que son ancien collaborateur pour débattre de la représentation de l’EPS au sein de la CENI sont en train de créer une confusion délibérée. Mais, si tel devrait être le cas, cadres et combattants fidèles à Tshisekedi, a-t-il prévenu, en tiendraient compte à l’occasion des échéances électorales à venir.                  

Kimp.

 

Leave a Reply