Tshiongo demande à la Snel et à la Regideso d’accélérer les chantiers en cours

Privées d’eau depuis des lustres , quelques localités ( ensemble des avenues et rues)  du quartier Manenga, commune de Ngaliema, dont les habitants s’abreuvaient des eaux des puits, viennent d’être gratifiées de six bornes fontaines. 

            Le ministre de l’Energie, Gilbert Tshiongo, ayant à ses côtés, les  Adg de la Snel, de la Regideso, le conseiller principal du Chef de l’Etat en charge de l’Energie, des députés  etc., a  procédé hier jeudi 9 décembre 2010 à l’inauguration officielle de ces bornes fontaines.

            La joie se lisait sur les visages des habitants des localités Molende  et Matembele. Ils   étaient nombreux  sur l’avenue Bayina, le  lieu de la manifestation.  .

            Appelé à prendre la parole, Gilbert Tshiongo a fait remarquer à l’assistance  que tout est parti de la descente de Joseph Kabila à Manenga, il y a  7 mois.  Ce jour là, a-t-il précisé, les habitants du coin avaient soumis au Chef de l’Etat leur cahier de charges qui se résumait en l’absence de l’eau et de l’électricité.  «Instruit  par le Président de la République pour m’occuper de ces dossiers, j’ai demandé à l’Adg de la Regideso et de la Snel de  les résoudre dans le meilleur délai», a souligné le patron de l’Energie.

            Il a félicité la Regides  pour avoir honoré son engagement   en un temps record. Avec la présence de ces bornes fontaines, les habitants de Manenga,  exposés aux maladies hydriques, vont consommer une eau propre.  Il leur  a demandé par la même occasion de s’acquitter des factures d’eau.  .

            En ce qui concerne le problème de l’électricité, Tshiongo Tshibinkubula a demandé à ses hôtes de prendre patience. D’autant plus que sur les 35 transformateurs censés se trouver d’ici peu au pays , 2 seront placés à Manenga, a-t-il indiqué.

            Réagissant au discours du Chef de l’Etat tenu au Parlement le mercredi 8 décembre 2010, il a demandé à la Snel et à la Regideso d’accélérer l’exécution des chantiers en cours et d’en concevoir d’autres. Le chantier «eau», resté longtemps à la traîne, ne le sera plus, a ajouté Gilbert Tshiongo.

            Pour sa part, l’Adg ,  Jacques Mukalay a dressé une sorte de fiche technique des travaux réalisés par la Regideso . On a retenu de ses propos que le coût des travaux est évalué à 58 000 dollars américains. Ils ont duré deux mois et ont été exécutés par une trentaine d’agents. Plusieurs milliers des mètres de tuyaux PVC, en acier… ont été utilisés par les techniciens de la Regideso pour l’installation des 6 bornes fontaines.  Les recettes provenant du  paiement des factures d’eau aideront  la Regideso à effectuer  des travaux analogues à l’intention d’autres compatriotes  privés jusqu’ici du précieux liquide.  «Toutefois, nous allons appliquer une tarification raisonnable», a-t-il promis.

            Le maître des lieux, le bourgmestre de Ngaliema, a été le premier officiel  à parler. Clément Diantete s’est réjoui de la présence de plusieurs invités de marque dans sa commune. Cela témoigne de l’intérêt qu’ils attachent au social de la population. Il a remercié  le ministre de l’Energie et la Regideso pour avoir donné de l’eau  potable à ses administrés.

Se tournant vers ces derniers, il leur a dit : « L’eau, c’est la vie. Utilisez la à bon escient », a martelé  le numéro un de Ngaliema. 

Jean- Pierre Nkutu

 

Leave a Reply