Tripaix/Ngaliema : deux nouveaux cas de suspicion

justice6Depuis un certain temps, le tribunal de Paix de Ngaliema fait l’objet d’une série des suspicions légitimes soulevées par des justiciables. Il est reproché aux juges de cette juridiction de rendre des jugements en violation de la loi et surtout de faire preuve d’absence d’impartialité lors de l’instruction des dossiers, etc. Après plusieurs cas antérieurs déplorables, deux autres cas sont venus s’ajouter. Il s’agit de Nzana et consorts qui ont saisi le Tribunal de Grande Instance de Gombe sous le RR028/014 pour obtenir le renvoi de juridiction pour suspicion légitime. L’audience publique de cette cause est passée hier mardi 11 novembre 2014. Le juge d’appel a promis de rendre sa décision dans le délai légal.

            Au cours de cette instance, les avocats des appelants ont fait savoir que leurs clients Nzana et consorts avaient saisi le tribunal de Paix de Ngaliema contre la partie adverse NgoyiKasongo. A la charge de ce dernier, l’on a retenu l’infraction relative à la dénonciation calomnieuse. Mais lors de l’instruction, leurs clients ont été surpris d’être l’objet d’injustice de la part du tribunal précité. Lequel a multiplié des suspensions intempestives d’audience et cela, sans raison valables. Ils avaient alors interjeté appel pour la première fois devant la juridiction supérieure qui l’a déclaré sans objet. C’est ainsi que conformément à l’article 61 du code d’organisation et des compétences judiciaires, ils ont saisi le tribunal de Grande instance de Gombe pour obtenir gain de cause. Ils sollicitent le changement de juridiction pour une bonne administration de la justice. Sans crier gare, le ministère public a abondé dans le même sens que les appelants en optant pour le renvoi de juridiction.

            Comme les parties adverses étaient absentes à l’audience, le tribunal a pris en délibéré cette affaire et a retenu le défaut à leur charge.

Murka

Leave a Reply