Tripaix/Ndjili : un enfant «sorcier » déballe sa voisine

Zemanta Related Posts Thumbnail AB vient d’attraire  Maurice et Carine, noms autrement identifiés ainsi que Georges Biyekula… au Tribunal de Paix de Ndjili sous RP 13333.

Imputations dommageables, destruction méchante, injures publiques sont les préventions mises à charge des prévenus qui étaient tous présents à l’audience d’hier jeudi 20 février 2014.

Le couple Maurice et Carine, domicilié à Kimbanseke, a  vu ses deux enfants décéder le 30 septembre et 26 octobre 2013. Lors des funérailles du second fils, un  enfant de Maurice né d’une autre mère a fait des « révélations » selon lesquelles c’est sur instigation d’AB qu’il a « sacrifié » son demi-frère.

Ce sont ces révélations qui ont poussé le couple éploré à lancer des injures et proférer des menaces à AB.

Hier à l’audience, l’homme, la femme et   Biyekula ont nié les faits mis à leur charge. Il en est de même du locataire du couple Maurice et Carine. Ils ont soutenu qu’ils étaient tellement ébranlés lors des funérailles qu’ils ne pouvaient lancer des pierres dans la maison de leur voisine ou proférer des menaces à son endroit. Ce sont les enfants du quartier, excédés de voir le couple perdre deux enfants en l’espace d’un mois, qui avaient lancé des pierres en direction de la maison de leur voisine. En ce moment là, eux étaient encore à la morgue. Par ailleurs, c’est leur voisine qui s’est précipitée à saisir la police de proximité et non le couple.

Leur locataire, du nom d’Elysé  a précisé qu’à l’époque, elle avait un bébé sur les bras et ne pouvait pas laisser son enfant pour lancer des pierres sur le toit d’AB, d’autant plus que son mari voyage beaucoup et est souvent seule.

Le tribunal a ordonné la comparution de la partie citante et a demandé aux deux parties de citer des témoins à charge et à décharge pour qu’ils soient entendus à la prochaine audience qui a été fixée à la huitaine.

 Jean- Pierre Nkutu

Leave a Reply