Tout au plus cinq minutes pour remplir son devoir civique

La plupart des bureaux de vote ont ouvert leurs portes dès six heures du matin. C’est le cas du centre de l’école St Georges à Kintambo. Les agents habillés en tenue se sont montrés très accueillants et ne se gênaient pas à fournir des explications et autres éclaircissements aux électeurs, particulièrement aux vieilles dames illettrées qui avaient retenu soit le numéro de leur candidat soit la photo et certains signes distinctifs de celui ou celle pour qui elles voulaient porter leur choix.

Les listes des partis politiques aux législatives en ordre alphabétique

Pour connaitre le bureau de vote, les électeurs devaient chercher leurs noms respectifs sur des listes affichées sur le mur situé juste à l’entrée du bâtiment public qui abritent les différents bureaux de vote. A titre d’exemple, l’accueil a été plus aisé dans des écoles primaires et secondaires conventionnées et non conventionnées disposant des salles plus spacieuses. Ensuite, les électeurs se dirigeaient jusqu’au lieu indiqué où ils étaient accueillis par un agent assesseur à qui ils remettaient leurs cartes d’électeur. L’agent assesseur cochait alors à côté du nom de l’électeur sur une liste qui reprend les noms de tous les électeurs de ce bureau de vote. Après, l’électeur était dirigé vers le président du bureau qui remettait le bulletin de vote pour l’élection présidentielle.

L’électeur se dirigeait vers l’isoloir réservé à cet effet. Après cette opération il déposait son bulletin dûment rempli dans l’isoloir et se dirigeait ensuite vers l’isoloir réservé aux élections législatives. Innovation de taille : les bulletins de vote pour les législatives contiennent les noms des partis politiques par ordre alphabétique, ce qui facilité la tâche surtout pour des circonscriptions qui présentent plus d’un millier des candidats, notamment la ville-province de Kinshasa dont chacune de ses quatre circonscriptions au moins mille candidats. Après cette étape, l’électeur se dirige vers un autre agent de la CENI qui lui remet sa carte d’électeur après avoir mis de l’encre indélébile sur son pouce. Toutes ces opérations ne durent pas plus de cinq minutes pour ceux des électeurs qui ont retenu par cœur le numéro de leur candidat ou qui se sont donné la peine de lire les noms des partis politiques placés par ordre alphabétique en vue de retrouver le nom de leurs candidats de choix. Tout cela en moins de dix minutes.

L’ambiance qui était calme le matin s’est chauffée un peu dans les après-midi suite à une affluence fort nombreuse et inhabituelle de ceux qui avaient attendu la fin de la pluie qui s’était déversée entre 10 et 11 h 30 sur toute l’étendue de la ville de Kinshasa. C’est alors que l’on a déploré des cas des électeurs omis sur les listes alors qu’ils avaient été enrôlés dans ces centres. Certains cas ont été réglés suite à l’intervention du président du centre concerné et d’autres ont été renvoyés dans le registre de ceux qui devaient attendre la fin des opérations pour voir s’il restait encore des bulletins de vote. On signale des cas des bureaux de vote dépourvus des listes électorales. Un véritable casse-tête chinois qui a poussé certains présidents des centres d’enregistrer les électeurs sur des listes volantes, ce qui risque de compromettre la crédibilité du vote en cas de contestation à l’issue de ce scrutin à haut risque, a indiqué au Phare le responsable d’un parti politique approché par hasard.

D’une manière générale, on dénombre des cas isolés de tentative de fraude et de violences, tous les yeux sont rivés alors vers les opérations de dépouillement qui étaient prévues à partir de la fermeture des bureaux de vote vers 18 heures locales. Cependant, bon nombre d’électeurs jurent de demeurer dans les centres de vote pour surveiller les opérations de dépouillement aux côtés des observateurs et des témoins des partis politiques. Tout va se jouer pendant la nuit, particulièrement pour l’élection présidentielle dont les candidats sont au nombre de onze. Il est fort probable qu’avant la fin de la journée, le nom du vainqueur sera connu en attendant le cycle de contestations électorales.

F.M.

Leave a Reply