Tolérance zéro contre le moustique à Kinshasa

Le Front commun contre le paludisme « Fccp » envisage de lancer une campagne dénommée « Kinshasa sans moustique » qui, non à éradiquer la palu mais à en réduire l’ampleur. L’information a été portée à la connaissance du Phare par son coordonnateur, Gilbert Mugisho. « Le paludisme est une maladie de la pauvreté engendrant la pauvreté », a-t-il fait observer précisant que la campagne est née à l’initiative des organisations, mouvements et Ongs volontaires.

Ces organisations, a précisé Mugisho, ont pris l’engagement à vaincre le paludisme dans la ville de Kinshasa à travers les actions d’assainissement, de démoustication, de lutte antilarvaire, de l’éducation à l’environnement, de la mobilisation citoyenne et de collecte des fonds. Cette campagne s’inscrit, selon lui, dans la stratégie globale « faire reculer le paludisme », initiée par l’organisation mondiale de la santé (Oms), l’Unicef, le Pnud, et la Banque mondiale. A moyen terme, le FCCP s’engage à sensibiliser et à vulgariser le « Guide de citoyen », à utiliser largement la moustiquaire imprégnée d’insecticide, et à installer la toile moustiquaire sur les fenêtres, les portes et sur toutes les ouvertures des maisons. Mugisho est d’avis que les travaux collectifs d’assainissement baptisés « parcelle esokwama, avenue et quartier esokwama, Kinshasa engenga » sont importants à ce stade. Suivront ensuite une collecte de fonds dénommée « 100Fc pour vaincre le paludisme » et « la démoustication de la ville de Kinshasa », autrement appelée « la tolérance zéro pour le moustique », a enfin, ajouté Mugisho.

D-I.K

Leave a Reply