TGI/Ndjili : un accidenté porte plainte contre le propriétaire d’un véhicule après 14 ans

justice6Joseph Tambwe, ancien chauffeur au ministère de la Justice, vient d’assigner en justice Pierre Kuamba  Ce dossier est inscrit au Tribunal de Grande Instance « TGI » de Ndjili sous le numéro RC 21245. Ayant  été percuté le 26 février 1999 dans le périmètre de la Fikin par   un véhicule appartenant à l’époque à Pierre Kuamba, il  estime   qu’il n’avait pas  été réellement  pris en charge par le prévenu et exige à ce dernier le remboursement des  frais médicaux dépensés pendant  près de 15 ans et évalués à 15000 dollars et  20.000 dollars pour subir une intervention chirurgicale au niveau des genoux et des chevilles. La plaidoirie est intervenue hier lundi 22 juillet 2013.

            Le  conseil du demandeur a fustigé le comportement irresponsable du prévenu qui avait fui après avoir percuté son client. Le véhicule de Kuamba était défectueux et bondé.

            Il a affirmé que son client s’était fait soigné seul. Sa femme l’avait quitté pour des raisons faciles à deviner. Il marche aujourd’hui difficilement et a besoin de l’aide d’autres personnes pour accomplir certains besoins naturels. Il a déclaré ne pas comprendre l’attitude de ses contradicteurs qui laissent entendre que son client n’avait pas qualité  ni intérêt pour ester en justice. Ceci dans la mesure où il n’a pas encore été désintéressé par l’autre partie.

 Adeptes de Cicéron

            En réplique, la défense soutien que l’autre partie n’a apporté des preuves pour étayer les demandes colossales d’argent. Preuves à l’appui,  elles a fait remarquer que de 1999 à 2001, son client s’était échiné à payer les frais d’hospitalisation de la partie demanderesse à l’hôpital général de référence de Kinshasa et à Kisantu. La femme et les enfants de Kuambu défilaient chez son client pour percevoir de l’argent au nom de l’ancien chauffeur.

Elle a affirmé qu’après l’accident, sonr client avait été conduit à la 12 ème rue Limete et au Parquet de Matete.

            L’accidenté était parti uriner à un endroit à un espace non indiqué et l’autre chauffeur avait connu une crevaison de pneu. Ce dernier  n’avait  pas été en mesure de maîtriser son véhicule qui était allé finir sa couse là où s’était trouvé Tambwe.

            Le  ministère public a fait observer que le Parquet peut demander des dommages et intérêts. Il  y a un jugement avant dire droit qui condamne le défendeur à verser 20.000 dollars au demandeur pour lui permettre de subir une intervention chirurgicale.

            Toutefois, on peut verser des DI au Parquet mais devant un agent de la DGRAD. Si cela est fait, on peut payer des DI et faire classer l’affaire. Or, cela n’a pas été le cas. Entre temps, l’autre partie n’a pas présenté des preuves tangibles pour asseoir sa demande de 15000 dollars. Il a sollicité du tribunal qu’il déclare la requête du demandeur recevable et partiellement fondée, prié les  juges de ramener les DI aux proportions raisonnables. Les frais d’instance  doivent être à charge de deux parties ( un quart pour le demandeur et  trois quarts ) pour le défendeur.

Le juge président a alors clos les débats et pris l’affaire en délibéré pour se prononcer dans un mois.

Jean-Pierre Nkutu

Leave a Reply