Téléphonie mobile : Zain devient «airtel»

Enfin « airtel » est là ! Une nouvelle société de téléphonie mobile appelée à remplacer Celtel qui opérait depuis quelques années sous la marque Zain en République Démocratique du Congo.

Après maints reports dus au remplissage des formalités administratives, la nouvelle société « airtel » a finalement vu le jour.

La cérémonie de son lancement officiel est intervenue, hier jeudi 9 décembre, à l’hôtel Memling. On renseigne que cette marque connecte la Rdc avec 15 autres pays africains.  Et pour améliorer la qualité du réseau et l’étendre aux zones les plus reculées de la république, 400 millions de dollars sont disponibles pour ce faire.

Par ailleurs, on indique que ce changement n’affectera pas les clients. Au contraire, hormis le service habituel qu’on leur rendait et qui ne connaitra point de modification, ils auront accès à un  autre service de très grande qualité, fiable, innovant et abordable dans leurs pays respectifs, sur leurs lieux de travail et lors de leurs déplacements. 

Présent dans 19 pays d’Asie et 16 d’Afrique

            Faisant partie du puissant Groupe Barti, airtel est un  opérateur de télécommunications bien connu à travers le monde, leader dans 19 pays en Asie et 16 en Afrique qui sont : Burkina Faso, Tchad, République Démocratique du Congo, République du Congo, Gabon, Ghana, Kenya, Malawi, Madagascar, Niger, Nigeria, Seychelles, Sierra Leone, Tanzanie, Ouganda et Zambie.

            La marque couvre, à ce jour, 200 millions de clients à travers le monde.

Barti airtel a été classé parmi les 6 meilleurs opérateurs technologiques de haute performance dans le monde, par le magazine BusinessWeek.

            Pour son Président Directeur Général international, Manoj Kohli, airtel rassemble toutes ses opérations en une seule marque unique et forte qui permettra de réaliser la vision consistant à fournir des solutions mobiles innovantes et abordables à tous les abonnés.

            Et cette nouvelle identité sera la marque préférée des Africains dans les années à venir, espère-t-il. «Nos clients vivront la même expérience de marque et profiteront d’un service de qualité, uniforme, fiable, innovant, accessible qu’ils soient chez eux, sur leurs lieux de travail et lorsqu’ils sont en déplacement. Airtel aura également un impact positif sur les communautés où nous exerceront nos activités grâce à l’extension de notre réseau vers les zones rurales et à travers nos initiatives dans le domaine de l’éducation », rassure le PDG Manoj Kohli.

            Pour sa part, le Directeur général d’Airtel/RDC, Antoine Pamboro, a affiché la détermination de sa nouvelle société de désenclaver le pays en permettant à toutes les couches, mêmes, celles les plus reculées, de communiquer.

.           «Nous allons investir 400 millions de dollars US au cours des trois prochaines années pour améliorer la qualité de notre réseau et l’étendre aux zones les plus reculées », a-t-il déclaré en espérant par ce geste servir indistinctement tout le monde et réduire ainsi la fracture numérique.

            L’objectif est d’offrir des communications mobiles abordables et accessibles à tous.

En outre, ajoute-t-il, airtel veut répondre aux besoins des abonnés en proposant des solutions innovantes, abordables et adaptées.

Dans les deux mois à venir, airtel introduira un certain nombre  de produits innovants qui fourniront des informations nécessaires aux abonnés susceptibles d’aider à l’amélioration de la qualité de la vie et à surmonter les défis auxquels ils font face quotidiennement. 

Signification du logo airtel 

            La couleur rouge primaire du logo reflète la chaleur et le dynamisme du continent africain. C’est la couleur de la vie et du soleil africain au crépuscule, indique-t-on.

Les courbes ajoutées au logo constituent l’empreinte qui permet aux peuples africains de se reconnaître instantanément sur des divers marchés internationaux.

            En ce qui concerne le coût d’appel, le directeur marketing d’airtel/RDC a communiqué à l’intention du public consommateur les tarifs de communication tant inter réseau et qu’envers autres réseaux.

Ainsi d’airtel à airtel, la société est tenue d’appliquer la tarification définie par l’ARPTC qui est de 13,5unités la minute.

Cependant, pour ce qui est de la tarification d’interconnexion, airtel applique deux taux différents.

A savoir : airtel à Cct : 15 unités la minute ; tandis que airtel à Vodacom et Tigo : 27 unités.

            Par ailleurs, un abonné airtel/Rdc une fois qu’il se trouve dans un pays couvert par airtel, garde sa Sim et le coût de communication s’adapte automatiquement à celui du pays d’accueil. Donc, pas besoin de changer de Sim lorsqu’on est dans l’un des quinze pays africains où opère airtel.

Les responsables airtel/RDC ont promis beaucoup d’autres avantages, qu’ils communiqueront prochainement en d’autres occasions. 

                                     Dom

 

Leave a Reply