Succession Philippe Mutanda : la liquidatrice contestée

justice-balanceAprès avoir constaté plusieurs abus dans la gestion des biens successoraux dans le chef de la liquidatrice Bijou Ngoy Kayumba, ses frères et sœurs ainsi que d’autres membres de sa famille, à savoir, Kayembe Vita Mutanda, Mpiana Mutanda, Kalanga Mutanda, Muswamba Mutanda et consorts, ont conformément à la disposition de l’article 795 du Code de la famille, décidé le remplacement de cette dernière par une autre héritière, en la personne de Georgine Ntumba Mutanda. Mais depuis que cette décision a été prise au cours du conseil de famille organisé en date du 6 avril 2014, la liquidatrice ne veut pas renoncer. Elle a plutôt ouvert un dossier pénal devant le tribunal de paix du Pont/Kasa-Vubu, sous le RP 10.583, contre sa soeur. Elle l’accuse pour injures publiques,  etc. En clair, selon la plainte de Georgine Ntumba Mutanda,  sa sœur Bijou Ngoy Kayumba, avocate de son état, refuse d’abandonner la gestion de la succession, et pourtant, elle est contesté par tous pour mégestion. Elle a fait savoir au Phare le lundi 13 mai 2014 que  cette liquidatrice gère la masse successorale comme un bien privé, sans tenir compte des autres héritiers et sans rendre compte à la succession. Etant donné qu’elle constitue l’objet de trouble au sein de la  succession et viol, la jouissance paisible des locataires, les héritiers demandent son remplacement.  Selon la même source, la liquidatrice Bijou Ngoy Kayumba n’a plus droit d’écrire ou de s’adresser aux locataires car elle n’a plus qualité de représenter la succession, moins encore de prendre tout engagement avec les locataires.

         Selon Georgine Ntumba Mutanda,  la famille avait pris le soin de signifier à la liquidatrice cette décision de son limogeage mais  elle continue à s’entêter.  Elle a ajouté que la succession avait signifié cette décision aux locataires mais la liquidatrice continue a posé des actes. «Si Bijou continue à gérer l’héritage, la succession va disparaître, parce qu’elle ne gère pas dans la transparence », a soutenu Georgine Ntumba.

         Elle signale avoir demandé à Me Andeka Jean, propriétaire  du cabinet où travaille la liquidatrice Bijou Ngoy Kayumba, de la ramener à la raison afin qu’elle puisse renoncer à la gestion de la succession.

         Il y a lieu de signaler que Georgine Ntumba Mutanda et consorts ont saisi le Tribunal de Grande instance de Matete contre la liquidatrice Bijou Ngoy Kayumba, sous le RC 27.641, afin que celui-ci puisse annuler le premier jugement d’investiture qui reconnaît l’assignée comme liquidatrice de la succession. Ils veulent que Georgine Ntumba puisse être investie par un autre jugement pour qu’elle commence à engager la succession. Cette procédure est pendante devant le juge civil du TGI/Matete.

Muriel Kadima

Leave a Reply