Snel : un message fort pour réaliser des performances

 

 Cadres de direction et membres du personnel  souvent présents à ce genre de rencontre n’ont pas manqué le rendez-vous. L’un des temps forts de cette soirée a été bien sûr l’allocution de l’Adg Yengo Massampu.
         Avant d’entrer dans le vif du sujet, le numéro un de la SNEL s’est souvenu de  certains travailleurs qui les ont quittés au cours de l’année 2010. «  En leur mémoire, je vous invite à garder une minute de silence », a-t-il souligné.
         Il s’est empressé de présenter au nom de la Direction Générale et en son nom propre   ses vœux de bonheur et de prospérité pour l’année 2011 à tout le personnel de la SNEL.
         Yengo a indiqué avoir suivi  attentivement le message des vœux adressé à la haute direction de la SNEL par le biais du directeur des ressources humaines.
 
            Il a relevé avoir noté dans ce message la reconnaissance du personnel pour les efforts déployés par la direction générale  tout au long de l’année écoulée pour assurer la desserte en électricité au public, mais aussi la volonté dont elle a été animée pour préserver la paix sociale à la SNEL.
            S’agissant des principales actions menées en 2010, année du cinquantenaire de la RDC, il a fait savoir  que la SNEL avait été largement mise à contribution dans le domaine qui est le sien.

Persistance des anti-valeurs
 
            Néanmoins, l’ADG Yengo a déploré la persistance des anti-valeurs comme la collusion entre agents et abonnés domestiques, le contournement des procédures pour minorer les pénalités à charge des abonnés tricheurs, le tripotage du système de comptage en vue de réduire la facturation….
            La direction générale, en accord avec la délégation syndicale nationale, va s’atteler à l’application systématique des sanctions disciplinaires à l’endroit des fautifs, a-t-il souligné.
            Et d’indiquer que l’année 2011 s’annonce particulière, en raison de la transformation de la SNEL en société commerciale et de  la tenue des élections.
            Les objectifs suivants seront poursuivis, à savoir :
- l’accroissement de la productivité
- l’amélioration de la qualité du produit et du service rendus à la clientèle
- la rationalisation de l’énergie produite et livrée à la clientèle
- la lutte contre les pratiques frauduleuses, etc.
            C’est dans ce sens que les directeurs provinciaux seront en concertation d’ici peu dans la capitale pour voir comment matérialiser ces objectifs.
 
Non au mercenariat
 
            Yengo Massampu est revenu sur le message délivré au personnel l’année passée, à savoir : l’agent SNEL, où qu’il se trouve,  doit se sentir Agent et non mercenaire.
            «  Celui qui ménage ses efforts pour atteindre le résultat attendu de lui doit accepter de céder sa place à quelqu’un d’autre », a-t-il ajouté.
            Dans la foulée, il a demandé à tous d’avoir toujours en tête : le respect de la voie hiérarchique, la ponctualité et l’assiduité au travail, le traitement rationnel de l’outil de travail et des fonds de l’entreprise, l’élévation du niveau de management….
            Ces valeurs déclinées, il a évoqué les différents projets retenus cette année.
            Il s’agit des projets SAPMP et PMEDE  par la Banque Mondiale, des projets en partenariat public –privé et bien d’autres.
            S’agissant du déficit du bilan d’énergie, il a fait savoir que les mesures visant l’efficacité énergétique , à travers la lutte contre le gaspillage de l’énergie livrée au public et la réduction des pertes techniques… seront renforcées. L’installation des compteurs à pré- paiement, encore au stade d’expérimentation,  en est une des solutions.
            Enfin, il en a appelé au sens patriotique et de responsabilité de la clientèle  pour payer les factures d’électricité , éviter les gaspillages d’énergie, les fraudes de tous genres…
            Bien avant cela, le directeur des ressources humaines de la SNEL avait au nom du personnel adressé les vœux de bonheur et de prospérité à l’Adg Yengo.
            Le directeur Kilapi a fait remarquer qu’au début d’une année nouvelle, on fait l’évaluation de ce qui a été réalisé l’année précédente.
            Et d’indiquer qu’il n’était pas facile de réaliser de bonnes performances en 2010. Néanmoins le personnel estime n’avoir pas démérité en 2010.
 
                                                                                                                                                                                                                        Jean-Pierre Nkutu    
 

    
 

Leave a Reply