Sensibilisation contre le Sida à Maï-Ndombe

Autour de deux objectifs principaux, informer la population sur la relation IST/VIH-sida et aviser sur l’importance du dépistage volontaire, le Centre de Coopération Internationale Santé et développement (CCISD-PNMLS), en collaboration avec le Bureau central de la Zone de santé, a entrepris depuis le samedi 11 septembre 2010 une vaste campagne de sensibilisation  contre le « fléau du 20ème siècle » dans le District de Maï-Ndombe, dans le Bandundu. Cette quinzaine de mobilisation qui se clôture le samedi 25 septembre prochain bénéficie de l’expertise d’une équipe des médecins venus des centres de traitement des infections sexuellement transmissibles (IST) de Kinshasa (Victoire, Matonge et Centre des jeunes de Kinshasa). Ces derniers, appuyés par leurs collègues de zone de la santé de Maï-Ndombe conduits par le Dr Serge Mazamay, ont usé de différents moyens possibles pour inciter la population à se faire dépister volontairement afin de mieux se protéger et de protéger les autres. La prise en charge gratuite de tous les cas d’IST suivant une période bien fixée est aussi inscrite dans l’agenda des médecins.

            A l’ouverture de cette session, le samedi 11 septembre dernier, une conférence-débat a été organisée à l’intention de nombreux élèves du lycée Salongo, de l’institut Tobo et du collège de Bokoro. Ensuite, une rencontre de football a opposé l’équipe de Mombembe de Bokoro à celle de Sogefi de Semendwa. Ces activités, faudrait-il le souligner, ont attiré un grand public venu des contrées limitrophes car elles ont coïncidé avec l’inauguration des festivités du centenaire de la paroisse Ste Croix de Bokoro.

            Notons par ailleurs qu’une autre rencontre était organisée, le lundi 13 septembre 2010, à l’intention des autorités politico-administratives, suivie d’une course à vélos qui a vu concourir non seulement des jeunes garçons et des papas, mais surtout des jeunes filles et des mamans. A en croire les organisateurs de cette quinzaine de sensibilisation-mobilisation, la course a été dénommée « Course-chasse aux IST/VIH-sida à Bokoro)».

            Après Nioki, Inongo et Bokoro, le CCISD-PNMLS envisage d’étendre lesdites activités à toutes les zones qui bénéficient de son appui.

Tshieke Bukasa 

 

Leave a Reply