Sénat : Mwando Nsimba «comparaîtra» le mercredi 9 juin

C’est dans une semaine que le ministre de la Défense nationale et Anciens combattants se présentera de nouveau devant les Sénateurs pour répondre à la question orale, lui posée par Jacques Djoli, sur la situation sécuritaire du pays.

En effet, c’est au cours de la plénière d’hier que le ministre devait fournir des réponses aux interrogations du sénateur Djoli. Mais, l’auteur ayant ajouté de nouveaux éléments, Charles Mwando Nsimba a sollicité un délai raisonnable pour préparer des réponses appropriées.

Présentant sa question, Jacques Djoli a d’abord exprimé son regret pour le temps largement dépassé en rapport avec la date où devait répondre le ministre. Car, la loi prévoit 7 jours à dater de la réception.

Ce qui fait, a-t-il expliqué, que la situation aurait évolué soit positivement, soit négativement sur le terrain.

Mais qu’à cela ne tienne, il a accepter d’exprimer sa préoccupation essentiellement axée sur la situation sécuritaire nationale au patron de la Défense nationale.

Tenant compte de cette évolution, l’auteur a dû adapter son texte à l’actualité.

D’où il a incorporé beaucoup de nouveaux éléments par lesquels il a d’ailleurs démarré sa présentation. Des éléments que ses collègues n’avaient pas, parce que détenant l’ancienne mouture de la question leur distribuée.

A la volée, le sénateur Mlc voulait obtenir la lumière sur la situation qui prévaut dans les provinces du Nord et Sud Kivu, Orientale, Equateur et Katanga.

Il est parti du constat selon lequel, en dépit de nombreuses opérations menées avec un grand show médiatique faisant croire que la sécurité était complètement rétablie, rien n’a changé sur le terrain.

Kimia I & II, Umoja wetu, Amani leo…, les tueries, viols, pillages, extorsions continuent. Qu’est-ce qui a réellement changé dans les deux provinces du Kivu? Idem pour la Province Orientale où il a fait le même constat selon lequel les rebelles ougandais de la LRA (armée de résistance du seigneur) poursuivent leur « entreprise » infernale en tuant les compatriotes qui sont sans protection.

Quant à la province de l’Equateur, il veut que l’on fixe de l’endroit où vivrait actuellement Udjani, pourtant donné pour capturé !

Anto Tshinguta Matempu (Stg/Ifasic) & Dom

 

 

Leave a Reply