Secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix : Hervé Ladsous : «La non-ingérence ne signifie pas l’indifférence»

«La situation politique de la RDC est complexe, mais l’ONU n’a pas vocation de s’ingérer dans le processus politique des Etats. Cette non-ingérence ne signifie pas l’indifférence, car l’Onu peut faire des suggestions pour trouver des solutions. Mais l’avenir du pays appartient aux Congolais », a déclaré hier au siège de la Monusco à Kinshasa Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix. Il séjourne en Rd Congo depuis mardi dernier.

Le diplomate onusien estime que quelles que soient les insatisfactions du processus électoral, il est important de privilégier le dialogue que tout le monde participe à ce processus car il ya une place pour la majorité et pour l’opposition qui a un rôle à jouer. Il estime que même si la situation politique est complexe, elle ne doit pas se traduire en termes de violence.
A la question de savoir s’il avait rencontré Etienne Tshisekedi, Hervé Ladsous a répondu par la négative, en soulignant que le représentant du leader de l’opposition était à la rencontre qu’il a eue avec les partis politiques congolais. Il a déclaré qu’il n’a pas non plus rencontré Joseph Kabila qui était revenu à Kinshasa la veille.

S’agissant du processus électoral, il a déclaré que la mise en place de la CENI a eu lieu dans des délais contraignants. S’agissant des aspects organisationnels, cela relève de la CENI, mais il faut qu’on fasse mieux prochainement en essayant de tirer des leçons de ce qui s’est passé en novembre dernier.
Quant à ce qui se passe à l’Est du pays, il a martelé que ce n’était pas tolérable qu’on tue des civils par dizaines ou qu’on viole des femmes par dizaines. « Il faut estimer cette tâche de la protection des civils, mais c’est une tâche qui revient au gouvernement congolais », a dit le secrétaire général adjoint de l’ONU.
Il a réitéré l’engagement de la communauté internationale à rester aux côtés de la Rd Congo. Il quitte Kinshasa aujourd’hui pour Goma. Le samedi il sera à Addis-Abeba pour participer à une réunion de l’Union africaine.

Jean- René Bompolonga

Leave a Reply