«Sardines de la mort»

Citée dans une affaire où elle est totalement étrangère, la société Socimex, spécialisée dans l’importation et commercialisation des produits alimentaires, a tenu à éclairer l’opinion sur cette nébuleuse affaire susceptible de ternir son image.  C’était au cours du point de presse que son coordonnateur a animé, hier jeudi 5 juillet dans les installations de la société situées au quartier Kingabwa, dans la commune de Limete.
L’essentiel de sa brève communication s’articulait autour des précisions que la société Socimex voulait apporter à ses nombreux consommateurs, face à l’intox distillée dans la presse, la citant comme importatrice des denrées taxées de toxiques pour la santé humaine.
Il s’agit, en effet, des boîtes de sardines à huile et de sardines aux tomates de marque «Tous les jours», en provenance du Maroc, contenant l’histamine. Un produit jugé dangereux pour la santé humaine.
La marque importée par Socimex s’appelle «Anny», qui n’est nullement concernée par l’alerte de l’Union européenne au ministre de l’Economie nationale et du Commerce, comme l’atteste les différents documents d’analyse de l’OCC (Office congolais de contrôle) et de BIVAC.
 
« …, nous récusons tous les propos tenus dans une certaine presse et nous disons que la marque importée par Socimex Anny, n’est nullement concernée par cette mesure ». 
En fait, tout est parti de la lettre d’alerte de l’Union européenne adressée au ministre de l’Economie nationale et du Commerce en date du 5 juin 2012, dont l’objet était : «Transmission d’une notification sur la présence d’histamine dans les boîtes de sardines à huile et des boîtes de sardines aux tomates en provenance du Maroc».
Dans cette correspondance référencée PH/eb/D (12) 01276 du 5 juin 2012, l’UE mettait en l’alerte l’autorité pour qu’elle prenne des dispositions afin de ne pas permettre l’entrée desdits produits sur le sol congolais et exposer ainsi les consommateurs. La correspondance de l’UE a été relayée par un communiqué officiel du ministère de l’Economie nationale et de Commerce n°2191 du 8 juin 2012, ainsi que de la note de service de la Quarantaine animale et végétale n°064/SQAV-KIN/CP-OS/2012 du 13 juin 2012.
« Le motif de la notification est la présence de l’histamine dans les boîtes de sardines à huile et des boîtes de sardines aux tomates en provenance du Maroc, envoyées en République démocratique du Congo ayant fait l’objet de vérification par la compagnie », explique Jean Michel DUMOND dans sa correspondance expédiée au ministre Jean Paul NEMOYATO BEGEPOLE. 
 
Dom  

Leave a Reply