SADC : bientôt un bureau de représentation en RD Congo

 La Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) ouvrira dans les tout prochains jours son bureau en République démocratique du Congo.
 C’est l’une des retombées de la 31ème session du Comité interétatique de défense et sécurité de la Sadc dont les travaux se sont déroulés à Maputo au Mozambique, du 20 au 23 juillet 2010. La Rdc y était représentée par le ministre de la Défense nationale et anciens combattants, Charles Mwando Nsimba.
Au total, treize points ont été débattus par les participants au cours de ce forum.
 D’abord, les délégués ont examiné le rapport de la réunion ministérielle de l’organisation relatif à la défense et sécurité au sein de la communauté, tenue en juillet 2009. Avant de constater ou déplorer le retard pris dans la mise en place du plan d’action pour l’assistance de la Rdc, faute de convocation d’une réunion d’harmonisation avec le secrétariat exécutif de l’organisation.

 En vue de parer à la situation, la Rdc a proposé un plan révisé qui prenne en compte la sécurité commune.
 Pour ce qui est de la création de la force en attente de la Sadc, on a noté un progrès grâce au financement de l’exercice GOLFINHO. Il faut ajouter à ce sujet l’opérationnalisation de la force africaine en attente (FAA), à laquelle la Sadc participera avec 50 officiers.
 Dans ce chapitre lié à la sécurité, les participants ont débattu du rapport visant la mise en œuvre du plan opérationnel et stratégique de l’organe (SIPO), décidé à l’atelier de Gaborone en mai 2010.
En outre, quinze postes de responsabilité sont à pourvoir au comité interétatique de la Sadc. La Rdc occupera le poste de chargé de formation du centre régional  de formation en matière de paix (RPTC). Ce en plus de Kingunz Makunzi qui s’occupe actuellement de la traduction en français au sein de l’organisation.
 Par ailleurs, les Etats membres de la Sadc sont invités à la vigilance par le truchement de leurs chefs d’Etats-majors généraux respectifs qui s’étaient réunis en mai dernier, toujours à Maputo pour la même fin.
 Des questions liées à la police, au centre régional de la paix à la contribution des Etats membres aux opérations de la paix à travers le monde, ainsi qu’aux propositions relatives à la diplomatie préventive et la gestion des conflits ont également fait partie des points inscrits à l’ordre du jour de cette 31ème session du comité interétatique de défense et sécurité de la Sadc.       

 Dom

Leave a Reply