“Réveil matinal” avec les nouveaux prédicateurs

Une nouvelle race de prédicateurs a vu le jour à Kinshasa. Il s’agit des serviteurs de Dieu de tous les âges et des deux sexes, qui se croient investis de la mission de provoquer le réveil matinal de leurs « brébis » en démarrant leurs prêches à l’aube à travers les rues des quartiers résidentiels.
Les personnes qui pensent dormir tranquillement jusqu’au lever du jour et qui rêvent d’une grasse matinée sont surprises d’entendre des inconnus leur annoncer le retour imminent de Jésus-Christ sur la terre et leur crier des versets bibliques à travers les rues, ruelles et avenues, en vue de les inviter à être prêtes à l’accueillir. Dans leur état de somnolence provoqué par un réveil brutal, elles s’entendent dire que leur salut dépend de leur capacité d’écoute de bribes qui leur parviennent de la rue.

A Bandalungwa, Ngiri-Ngiri, Lingwala, Kasa-Vubu et tant d’autres municipalités, les prédicateurs matinaux poussent maintenant le culot jusqu’à tambouriner sur les portails des parcelles où ils reconnaissent les résidences de leurs frères et sœurs en Christ. Si ceux-ci sont tout contents d’être « renforcés spirituellement » au réveil, cela cause de terribles désagréments chez les voisins qui n’avaient pas programmé de réveil matinal.

Certains serviteurs de Dieu ne se gênent pas d’utiliser les sifflets pour inviter leurs corréligionnaires au culte matinal, dans un tintamarre difficile à supporter quand l’on n’appartient pas à la communauté religieuse de celui ou celle qui passe pour l’auteur d’un authentique tapage matinal.
Il est temps que les bourgmestres, auprès de qui de nombreux Kinois et Kinoises ne cessent de se plaindre, pensent à appliquer la réglementation sur les tapages diurnes et nocturnes. Cela calmerait certains excès de zèle dans le domaine de la foi religieuse.

Polesha Ngoya (Stagiaire/Ifasic)

Leave a Reply