Retour en force des « Shegués »

scheguesLes habitués du centre-ville de Kinshasa commencent à s’inquiéter du retour en force des enfants de la rue communément appelés « Shegués ». Depuis près de deux semaines en effet, on les voit reprendre progressivement du service le long du Boulevard du 30 juin, devant les grandes surfaces ainsi que des parkings de taxis et arrêts de bus.

Agés de 6 à 15 ans environ, ils opèrent en groupes pouvant atteindre dix unités, le plus souvent au niveau des séparateurs des bandes réservées à la circulation routière. Comme par le passé, ils sollicitent l’aumône auprès des automobilistes dès que le feu rouge neutralise le trafic des véhicules. Lorsqu’ils reçoivent des billets de banques de la part d’un bon Samaritain, cela se termine souvent par des bagarres au milieu de la chaussée, à cause des malentendus sur le partage.

Ce sont les mêmes garnements qui profitent de la moindre distraction pour dérober téléphones, mallettes, sacs à mains, bijoux, montres… et disparaître dans l’égout le plus proche. Jusque-là, ils n’agressent pas encore leurs victimes mais l’on pense que cela ne saurait tarder. L’opinion kinoise impute l’invasion progressive de la Gombe par les « Shegués » au flottement de l’opération « Likofi ». Pourquoi les policiers qui ramassaient « Kuluna » et enfants de la rue donnent-ils l’impression de s’être essoufflés ?

Ruth Buanga (stagiaire/IFGC)

Leave a Reply