Renouveau des institutions congolaises : des experts réfléchissent sur la réforme du secteur de la sécurité

Réfléchir sur la réforme du secteur de la sécurité, particulièrement sur la gestion des ressources humaines en Rd Congo, c’est le thème du symposium qui a été ouvert mercredi 4 septembre au Cercle Elais de Kinshasa, par  le Général Uyon-Pewu.

Organisé conjointement par la communauté du Cesa en République démocratique du Congo et le bureau de la coopération sécuritaire de l’Ambassade des Usa en Rd Congo avec le soutien du centre africain  pour les études stratégiques, près d’une cinquantaine de participants  vont  plancher sur ce volet  important de cette réforme.    En effet, le programme de sensibilisation thématique est un programme de collaboration active entre le centre africain pour les études stratégiques, les anciens du centre et les ambassades américaines en Afrique qui fournit un forum pour faire avancer le dialogue sur les questions sécuritaire et faire avancer l’engagement avec les structures plus larges de la société civile et les universités.

 Outre les organisateurs, on compte dans l’assistance les représentants du ministère de la défense, essentiellement de généraux et de colonels,  des Affaires étrangères, de l’intérieur, de parlementaires, la société civile, la Monusco ainsi que de membres de missions diplomatiques intéressés par cette question vitale pour l’avenir de la Rd Congo.  But ultime  attendu à la fin  de cette session :  apporter   une contribution significative ainsi que des  recommandations au gouvernement afin de l’aider dans son  effort de mise en application de cette question sur le terrain.

Tout en saluant l’excellence des relations qui existent depuis des lustres entre les Usa et la Rd Congo, le Général Uyon, représentant du gouvernement à ses travaux, a dans son mot d’ouverture  souhaité que tous les Congolais présents, civils comme militaires,  mettent ce moment à profit pour traiter en âme et conscience   cette épineuse question afin de proposer de pistes de solutions idoines au gouvernement qui tient à tout prix à réussir cette réforme. Il a ainsi lancé un appel à la population pour soutenir les efforts du gouvernement, car réformer le secteur de la sécurité, c’est également améliorer l’administration de la justice.

Gerald Lefler, directeur régional de cette institution de renforcement des capacités basée à Dakar, au Sénégal, a quant à lui  renseignés  que le thème choisi l’a été en fonction des besoins de ses membres  de la Rd Congo qui ont jugé la pertinence de plancher sur cette importante  question qui engage le devenir de leur pays. Et bien que la question de la réforme de la sécurité soit déjà traitée par d’autres partenaires, le Cesa  ne trouve aucun  inconvénient  d’apporter sa pierre pour soutenir les  efforts à travers le renforcement des capacités de ceux qui doivent participer à ce renouveau.

Pour rappel, le Centre d’études stratégiques de l’Afrique soutient l’élaboration des politiques stratégiques des Usa envers l’Afrique, en offrant des programmes d’enseignement de qualité, en effectuant des recherches et  analyses et en favorisant la prise de conscience et le dialogue sur les priorités stratégiques des Usa et les questions relatives à la sécurité de l’Afrique. C’est dans cette optique que le Cesa s’est engagé à établir des réseaux de dirigeants civils et militaires africains, américains, européens et internationaux et à présenter les points de vue africains aux décideurs américains.

VAN   

Leave a Reply