Relance de l’agriculture : 120 millions Usd pour l’Equateur et le Pool Malebo

 

Le vice-premier ministre chargé de l’Economie et reconstruction, Simon Bulupiy Galati, a procédé hier jeudi 27 janvier au lancement du Projet d’Appui à la Réhabilitation et à la Relance du Secteur Agricole (PARRSA). La Banque mondiale a décaissé 120 millions de dollars à titre de don pour la matérialisation du Parrsa qui couvre une période de 5 ans.
    Les districts du Nord dans la province de l’Equateur (Mongala, Nord Ubangi et Sud Ubangi) et le Pool Malebo dans la ville-province de Kinshasa sont les entités bénéficiaires dudit projet. La cérémonie a eu pour cadre l’hôtel Vénus, dans la commune de la Gombe.

    Prononçant son mot de bienvenue, le Secrétaire général à l’Agriculture et coordonnateur de l’équipe préparatoire du Parrsa, a fait un rappel succinct du processus ayant conduit à l’obtention, du financement de la BM pour la relance du secteur agricole en République démocratique du Congo.
    Pour le ministre de l’Agriculture, le Parrsa constitue le jalon d’un projet de développement intégré qui profitera à 105.000 ménages de petits producteurs du Nord de l’Equateur ainsi que du Pool Malebo à Kinshasa.
    Il y a aussi des bénéficiaires indirects, en l’occurrence des ongs, petites entreprises, transporteurs, etc.
Le Parrsa s’assigne pour objectif le développement et l’augmentation de la production agricole, ainsi que l’amélioration de la commercialisation des produits d’origine végétale et animale de petits producteurs à la base.
    Après avoir rappelé les différentes étapes parcourues pour l’enfantement du Parrsa, le ministre Norbert Basengezi Katintima a exprimé toute sa gratitude envers la BM par le biais de sa Représentante en Rdc, Mme la Directrice des opérations, présente dans la salle.
    Il a exprimé la même reconnaissance envers le gouvernement japonais pour les facilités financières relatives à la préparation du projet.
    Pour terminer, Norbert Basengezi a recommandé aux ressortissants de l’Equateur de faire du Parrsa, qu’il a qualifié de « Gecamines agricole », leur affaire afin de juguler la faim dans la province et à Kinshasa.
    Ce après un appel lancé en direction d’autres partenaires de la Rdc à emboiter le pas à la Banque mondiale.
    La Directrice des opérations de la BM ainsi que     plusieurs personnalités institutionnelles ont pris part à cette cérémonie, en l’occurrence les députés et sénateurs originaires de la province de l’Equateur, quelques membres du gouvernement central, le gouverneur de l’Equateur et autres cadres de l’administration agricole avec le Secrétaire général en tête, les représentants des bailleurs de fonds, dont la Banque mondiale qui a financé ledit projet.

Dominique Mukenza   

Leave a Reply