Regideso : la 25ème assemblée des cadres accouche d’un Plan d’entreprise 2013 à vingt points

Zemanta Related Posts Thumbnail Ouverte lundi 15 juillet 2013, au Centre de formation de la Regideso, dans la commune de Ngaliema, la 25ème Assemblée Générale des Cadres et Dirigeants de la Regideso (AGCDR) s’est clôturée lundi 22 juillet 2013, sur une note d’espoir pour le devenir de cette entreprise publique. Et cela d’autant plus que ces assises ont posé un nouveau jalon pour la croissance et le développement de la Regideso, en inculquant une culture de gestion axée essentiellement sur les résultats.

Un Plan d’entreprise 2013 à 20 points

Dans leur déclaration dénommée « Acte d’engagement » en 20 points, signée par tous les participants, à savoir les directeurs provinciaux, les directeurs commerciaux et certains directeurs centraux, ceux-ci se sont engagés à réaliser d’ici fin décembre 2013 ce qu’il convient d’appeler dorénavant : « Plan d’entreprise 2013» dont en voici les principales articulations :

1. Accorder la priorité au financement de l’exploitation par un pourcentage substantiel du budget ;

2. Réaliser une livraison d’eau à hauteur de 286.043.288 m3;

3. Mettre en place un Plan Annuel d’entretien et de maintenance des ouvrages de production, de stockage et de distribution avec un Plan de décaissement et budget disponible conforme au Plan de décaissement ;

4. Redorer l’image de la Regideso et gagner la confiance des populations, des partenaires institutionnels et des partenaires financiers ;

5. Etablir une fiche d’identification de projet d’AEP pour chacun des 22 centres en arrêt avant la fin de l’année ;

6. Remettre en service au moins deux centres par année à partir de 2014 ;

7. Responsabiliser des Directeurs provinciaux pour qu’ils puissent chercher des moyens auprès des autorités provinciales pour financer la remise en service des centres en arrêt ;

8. Réorganiser la fonction Travaux pour augmenter son efficacité et garantir le financement des actions à charge;

9. Prévoir annuellement un fonds d’études disponible pour financer les besoins en études de la Regideso ;

10. Réduire le taux de branchements inactifs de 43 % à 39 % ;

11. Réduire l’eau non facturée de 39 % à 34 % ;

12. Améliorer le taux de recouvrement de 67 % à 87 % ;

13. Améliorer le traitement de réclamations ;

14. Améliorer le taux de comptage de 36 % à 50 % ;

15. Vendre 196.512.539 m3 ;

16. Disposer d’au moins de 9 milliards 500 millions de Francs Congolais par mois pour rétablir l’équilibre financier minimum ;

17. Procéder à la mutation de la comptabilité vers le système comptable OHADA ;

18. Elaborer au 31 décembre 2013, les prévisions budgétaires conformément à la vision du Conseil d’administration et décliner le niveau de chaque entité ;

19. Mettre en place l’unicité des caisses ;

20. Motiver l’ensemble du personnel afin d’augmenter sa productivité.

Dans son adresse de clôture, l’Administrateur directeur général de la Regideso, Jacques Mukalayi Mwema, a invité les cadres et dirigeants de cette entreprise publique à s’assumer. « La Regideso connaîtra, sans aucun doute un nouvel essor, a-t-il indiqué, avant de marteler qu’« il appartient à chacun  dans sa sphère de compétence de tout mettre en œuvre pour respecter les engagements qu’ensemble nous venons de prendre. Il ne s’agit pas d’un rêve mais d’une réalité qui est à la portée de nos moyens et qui le sera encore si nous en avons la volonté. C’est en unissant nos efforts que nous parviendrons à redresser notre entreprise. Le travail, voilà ce qui nous attend. Le travail, fondement de la dignité de l’homme, expression de sa vitalité et de sa foi en l’avenir ».

L’Adg de la Regideso a, enfin, fixé à tous les rendez-vous au 31 décembre 2013 pour l’évaluation.

Michel  LUKA

Tags:

Leave a Reply