Refugees United connecte les familles dispersées

Cela peut paraitre utopique, et pourtant c’est vrai. Tenez. De membres de familles qui se sont perdus de vue ou qui se sont séparés brutalement à cause des conflits répétitifs qui ont sévit à l’est de la Rd Congo sont désormais en contact.

            Ce, à travers le partenariat  conclu  depuis 2013, entre l’opérateur de la téléphonie mobile Vodacom RDC et  Refugees United (REFUNITE) pour aider les familles séparées à se reconnecter via  une  plateforme « sms » mis à la disposition du public.

            Cette application mobile issue de la nouvelle technologie, indique-t-on,  permet de retracer les familles et une ligne d’aide gratuite  permettant  à des millions de familles qui ont été forcées de fuir la violence et les conflits à se reconnecter.

Et depuis le lancement de ce programme, plus de 137  familles ont été reconnectées, reçu plus 300 000 SMS, 50 000 appels téléphoniques et 10.000 personnes se sont inscrites pour retrouver des membres de famille ou amis disparus.

            A titre illustratif, parmi ces histoires heureuses, Belle et Marie, deux sœurs de nationalité congolaise qui vivent actuellement au camp de Réfugiés de Kakuma au Kenya. En 2003, elles avaient perdu leur sœur Julienne, quand la guerre avait éclaté en RDC. 11 ans plus tard, des rumeurs les avaient portées à croire que Julienne était morte. C’est grâce à cette plateforme que les sœurs se sont reconnectées.

            Pour la petite histoire, Belle et Marie ont perdu le contact de leur sœur Julienne après les guerres qui ont éclaté à Goma causant des fortes tensions dans des régions voisines et des déplacements massifs des populations. En fuyant, Julienne, qui se trouvait à Kalemie au moment des hostilités,  s’est retrouvée seule dans un endroit inconnu, loin de son mari et de sa famille. C’était alors le début d’une grande tragédie. Cependant, une année avant la disparition de Julienne,  Belle avait perdu les traces de son fils.

            Belle commença alors  à chercher sa sœur, elle faisait du porte à porte demandant aux gens s’ils avaient vu Julienne, mais sans succès. C’est alors qu’elle va recevoir une nouvelle qui va la bouleverser : « certaines personnes auraient vu Julienne parmi les réfugiés qui s’étaient noyés en tentant de traverser le lac Tanganyika ». C’était un choc pour la famille !

            En 2005, belle décida d’oublier sa sœur. Elle organisa alors des funérailles  pour honorer sa mémoire en dépit de l’absence du corps.

            Le calvaire de Belle était loin de finir. Elle et Marie vivaient à cette époque dans un village du Sud-Kivu ou d’autres conflits éclateront par la suite et, son mari, sera confondu aux rebelles, l’obligeant ainsi à fuir le pays. Belle va alors perdre un troisième membre de sa famille à cause de l’instabilité causée par les violences en RDC.

            En 2013, comme l’instabilité persistait dans le pays, Belle et sa sœur se sont enfuies au Kenya, dans le camp des réfugiés de Kakuma.

            Elle ne savait pas que son arrivée au camp allait changer sa vie.  Après avoir entendu parler d’une application mobile qui permet aux membres de familles séparés de se reconnecter, elle décide alors de se faire enregistrer sur la plateforme de Refugees United.  Une fois inscrite, cette plateforme a permis à Belle de retrouver  en novembre 2013 son mari, Herman qui vivait pourtant dans le même camp qu’elle au kenya et qui s’était lui aussi inscrit sur la même plateforme.

            D’autre part, un jour, Marie entend une rumeur selon laquelle Julienne, leur sœur disparue il y a 11 ans  serait peut-être encore en vie et qu’elle se trouverait en Tanzanie.

            En effet, Julienne avait réussi à s’échapper et à migrer vers les Etats-Unis. Elle vivait à Syracuse à New York avec ses enfants. Elle s’était aussi enregistrée sur la plateforme de Refugees United. Un jour, elle trouva le profil d’une de ses sœurs.  Marie, en se réveillant le matin, trouve une notification de la plateforme sur son téléphone : vous avez un message de Julienne.  Belle et Marie accoururent voir les volontaires de REFUNITE  pour lire le message de Julienne. Elle disait qu’elle était à la recherche de ses deux sœurs Belle et Marie. Elles commencèrent à pleurer. Marie répondit alors au message en écrivant, « je suis ta sœur ».  Elles ont donc repris contact après 11 ans de séparation. Elles espèrent se revoir un jour. La reconnexion avec Julienne a inspiré Belle qui espère aussi retrouver son fils perdu depuis 2002. Conséquence : vous aussi vous pouvez retrouver les membres de votre famille ou des amis perdus lors de la guerre en appelant le 62014  ou en s’enregistrant  via le site internet de Refugees United :www.refunite.org.

VAN

Leave a Reply