Recherche et sécurité alimentaire : des acteurs congolais de l’innovation cherchent à faire bouger les lignes ?

 Securite_alimentaire_afriqueLes chercheurs, professeurs d’université, opérateurs économiques impliqués  dans le secteur agro alimentaire…. regroupés au sein de l’asbl dénommée Réseau Congolais des Acteurs de l’Innovation « RCAI » et provenant de plusieurs coins du pays  viennent de tenir  leur assemblée générale à l’hôtel Invest. Du côté des officiels, on a noté la présence de la déléguée du Centre Wallonie Bruxelles « CWB » Kathryn Brahy.  Pendant deux jours ( 26-27 février 2014), les acteurs de l’innovation ont passé au peigne fin les problèmes qui se posent dans leur domaine et des résolutions pour repartir du bon pied.

            Les travaux en atelier répartis  en secteurs  agricole, industriel, culturel, technologique…. ; le travail de mise en commun, l’élaboration du plan du RCAI pour l’année 2014 programmés hier  ont été précédés des exposés sur le  rôle des incubateurs dans le développement des PME, l’amélioration de la fertilité des sols dans la production agricole, la  situation nutritionnelle en RDC, technologie et économie verte….  Et avec comme orateurs, les profs Jean-Pierre Banea,  Moango, le docteur Lomena…

            On retiendra du rapport d’activités lu par Adrien Kalonji, membre du comité scientifique du RCAI, que l’asbl t a comme coordinatrice nationale le prof Marie Claire.  Le RCAI, est un cadre de concertation et de coopération pour contribuer au développement du pays  en s’appuyant sur les innovations.  Il  bénéficie jusqu’ici du soutien du Centre Wallonie Bruxelles « CWB ». Comme organes, il y a la coordination, le comité scientifique, le secrétariat

Les acteurs congolais de l’innovation sont animés du désir de stimuler et valoriser  les innovations tout en les transférant aux PME.

Elaboration des statuts censés être légalisés d’ici peu, organisation d’un forum national au Cercle Elaeis pour inventorier les acteurs dans le secteur agro-alimentaire et identifier les partenaires en la matière,  d’une rencontre panafricaine   en marge du sommet de la Francophonie à Kinshasa au mois de  juillet de l’année  2012 pour mettre en évidence le génie africain…. font partie des  activités initiées par les acteurs congolais de l’innovation ces trois dernières années.

            Peu avant la présentation de ce rapport, Kalonji s’est appesanti sur l’importance d’une assemblée générale en ce mois de février 2014, dans la mesure à elle est la première de leur association.

Jean- Pierre Nkutu  

Leave a Reply