Recensement, Kabila – Dos Santos, pétrole : les précisions de l’Ambassade d’Angola

téléchargement (19)Il y a de cela quelque temps, une certaine presse de Kinshasa publie avec insistance diverses nouvelles non exactes, ni confirmées qui touchent les relations entre l’Angola et la République Démocratique du Congo.

Parmi celles-ci, nous citons l’éventuelle expulsion massive et imminente des RD Congolais de l’Angola, la supposée brève visite que le Président Joseph Kabila Kabange aurait effectuée à Luanda le samedi, 17 Mai 2014, la rencontre tripartite à Paris, entre le Président français et ses homologues Angolais et RD Congolais, et l’exploitation illégale par l’Angola du pétrole de la Zone d’Intérêt Commun (ZIC), appartenant à la RDC…

Pour éclairer l’opinion, l’Ambassade d’Angola en République Démocratique du Congo vient par la présente publier le Communiqué’ suivant:

1-     Le 16 du mois courant, l’Angola a lancé son recensement général de la population qui va jusqu’au 31 Mai, dans un processus normal qui inclue aussi les étrangers qui y vivent plus de six mois. Donc, c’est malsain de confondre le recensement général de la population d’un pays avec l’expulsion des étrangers, en particulier, des Congolais, dont le pays a signé un mécanisme de rapatriement des étrangers irréguliers résidant dans les deux Etats.

2-     Depuis son retour à Kinshasa, après la tenue le 25 Mars 2014 à Luanda du mini-sommet de la CIRGL, cette Mission diplomatique n’a pas été saisie  sur une autre visite du chef de l’Etat congolais en Angola, si discrète fut-elle.

3-     Le Président Angolais, José Eduardo dos Santos, a officiellement visité la France, du 29 au 30 Avril dernier, à l’invitation du chef de l’Etat français, Mr François Hollande. Donc, les nouvelles parues dans certains journaux de Kinshasa, qui parlent d’une autre visite, du leader Angolais en France, pour une soi-disant tripartite réunissant Luanda-Paris-Kinshasa ne sont pas vraies.

4-  Quant à question du pétrole, elle est belle et bien sur la table des négociations en cours entre les deux Gouvernements. On s’étonne donc, de la cause de ce brouhaha inutile d’un certain Média.

L’Angola a toujours prôné la préservation des bonnes relations avec la République Démocratique du Congo, compte tenu des liens historiques et de consanguinité qui lient les deux peuples.

KINSHASA, LE 21 MAI 2014.

L’Ambassadeur Emilio Guerra

Leave a Reply