Ratissage des ADF-Nalu à Beni : 39 morts !

Le major Pamphile Kekere, porte-parole militaire intérimaire de la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RD Congo( Monusco) a livré, hier mercredi 27 mai 2014, à la presse, la situation militaire actuelle au Nord-Kivu, caractérisée par un climat sécuritaire volatile depuis la semaine dernière. « Il a été caractérisé par des exactions de différents groupes armés sur les populations civiles, ainsi que par les opérations des FARDC, soutenues par la Force de la MONUSCO, contre ces forces négatives » a-t-il souligné.

 A titre d’illustration, dans le territoire de Beni, les opérations de bouclage et de ratissage contre les ADF continuent avec la conduite des opérations conjointes MONUSCO et FARDC, dans le but de rassurer la population locale et neutraliser les éléments résiduels de ce groupe armé (ADF). Le 23 mai 2014, en territoire de Beni, un rebelle de l’Alliance des Forces Démocratiques (ADF) a été appréhendé par les FARDC de l’opération « Sukola 1 », au cours d’une embuscade tendue aux troupes gouvernementales engagées dans les opérations de bouclage et de ratissage dans la région située au Nord de l’axe Mbau-Kamango et Erengeti-Kynama. Le 24 mai 2014, selon des sources concordantes, 32 rebelles de l’ADF et 7 soldats des FARDC ont été tués, au cours d’accrochages dans la région de Tingba, située à 75 kilomètres d’Erengeti.

Les troupes des FARDC en provenance du camp Médine ont conquis des positions de l’ADF à Tingba, délogé les éléments de ce groupe armé dont certains ont fui en direction de la Province Orientale. Au cours de cette opération, deux femmes kidnappées depuis une année à Oicha ont été libérées. Ces opérations se poursuivent à Losse et Abya (70 kilomètres au Nord-est de Beni) et visent à déloger les rebelles de l’ADF qui ont fui la localité de Médine.

            Il convient de noter que de violents affrontements ont opposé, jusque mardi, les FARDC aux rebelles ougandais des ADF dans les localités de Lesse et Abya, situées à plus ou moins 70 km au Nord-Est de Beni-ville en plein parc des Virunga (Nord-Kivu). A en croire des sources onusiennes, les FARDC ont attaqué simultanément ces deux positions importantes, positions des ADF où, les rebelles ont installé, depuis plusieurs mois, leur base arrière après leur défaite à Medina.

            Le commandant de la 8è région militaire, le général-major Lucien Bauma Ambamba a indiqué que les affrontements se poursuivaient encore sur terrain ce mardi 27 mai dans la matinée. « Les militaires mènent ces combats dans le cadre de l’opération ‘Sukola’, (en français : Nettoyez) pour déloger ces rebelles ougandais, repliés en plein parc des Virunga dans le territoire de Beni » a renseigné le militaire, sans préciser les chiffres, mais parlant de plusieurs morts dans le camp des rebelles et d’une quantité d’armées récupérées.

            Ces affrontements ont éclaté un mois après l’attaque d’un convoi de l’armée par les ADF dans la localité de Medina (80 km de Beni-ville). D’après des sources militaires de la région, un officier supérieur de l’armée avait été tué et un autre était blessé lors de cette attaque.

            Ces rebelles ougandais refusent de désarmer volontairement malgré les appels de l’armée congolaise et de la communauté internationale.

Merveille Ngamazita, Naomie Akonga( stagiaires UNIKIN) & Tshieke Bukasa

Leave a Reply