Processus électoral : la Monusco poursuit son

La Monusco apporte actuellement un appui logistique au déploiement du matériel électoral dans diverses provinces du pays, conformément à la Résolution 1991 et en exécution de son mandat, a déclaré hier Madnodje Mounoubai, porte- parole de la Monusco. C’était lors de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies.
Il a signalé que la Monusco a convoyé par voie aérienne à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, 6 tonnes de matériel électoral. Il s’agit notamment des urnes et des isoloirs qui doivent être acheminés avant fin septembre dans les territoires de Lukolela, Bolomba, Ingende, Bikoro, Makanza, Basankusu, Bomongo et même d’Inongo, dans la province de Bandundu.

Le porte- parole de la mission onusienne a aussi signalé qu’à Matadi, chef- lieu de la province du Bas- Congo, un bateau en provenance du Liban a accosté le 15 septembre 2011 avec à son bord 70 containers contenant 116.800 isoloirs.

Sur le même registre, il a indiqué qu’à Kisangani, chef- lieu de la Province orientale, les 60 tonnes de matériel à destination des districts de la Tshopo, des Haut et Bas Uélé sont actuellement consignées dans les hangars de la section électorale à l’aéroport de Bangboka.

Ce matériel composé d’isoloirs, urnes, stylos et crayons, est destiné aux bureaux de vote et de dépouillement et aux centres locaux de compilation des résultats. Les villes devant être desservies par des vols Monusco depuis Kisangani sont Opala, Aketi (Tshopo), Bambessa, Bondo (Bas-Uélé), Djolu, Bokungu, Ikela (Equateur). Les villes devant être desservies par des vols Monusco à partir d’Isiro sont Poko (Bas- Uélé), Niangara, Wamba, Isiro (Haut Uélé).

S’agissant de la sécurisation du processus électoral, Madnodje Mounoubai a déclaré que la session de recyclage du sixième bataillon de la police d’intervention rapide (PIR) de la Police nationale congolaise a débuté à Kasangulu le 19 septembre 2011. Elle s’achèvera le 15 octobre 2011 et clôturera ainsi la formation de six bataillons PIR (3000 policiers) prise en charge par la Monusco.

JRB

 

Leave a Reply