Processus de réformes des finances publiques : «Koica» propose ses bons offices au gouvernement congolais

Venu à Kinshasa pour identifier, avec les responsables du ministère du Budget, les principaux axes de développement en République démocratique du Congo, André Shikayi, Vice-ministre du Budget, au nom de son ministre de tutelle absent  a conféré hier mardi 8 février 2011 avec une délégation de l’association Sud-coréenne de développement et de coopération internationale, conduite par Hwang Won-Gyu,  professeur d’économie et président de cette association. Les entretiens ont tourné autour de l’expertise que dispose cette association en matière de développement et  sur comment partager cette expérience avec les congolais.

 En effet, selon Hwang Won-Gyu qui s’est confié à la presse,   l’Agence de Coopération internationale Coréennes « KOICA », se propose d’apporter son aide à  la République démocratique du Congo dans l’élaboration d’un plan de développement stratégique dans huit secteurs de la vie nationale.

    Il s’agit  du partage d’expériences dans les domaines ci-après : le développement industriel (ministère de l’Industrie, Petites et Moyennes entreprises ; l’agriculture et développement rural (ministère de l’Agriculture) ; développement des ressources naturelles (ministère du Plan) ; développement des Infrastructures de base (ministère des Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction) ; la Gestion des Finances (ministère des Finances) et la Promotion FDI (ministère de l’Economie).

    Pour ainsi faciliter la réalisation de ce projet, Hwang Won-Gyu a confié à la presse qu’un bureau de liaison pourrait être installé et opérer à Kinshasa, conformément aux négociations à venir entre le gouvernement congolais et la partie sud-coréenne.

Anaclet Vungbo

Leave a Reply