Procès Lubanga: La Défense contre-attaque à partirde ce jeudi

La Défense de Thomas Lubanga Dyilo débutera  demain jeudi à la Cour pénale internationale (CPI), la présentation de ses éléments de preuve dans le procès contre le fondateur et dirigeant présumé de l’Union des patriotes congolais (UPC).  Thomas Lubanga serait responsable de crimes de guerre consistant en la conscription et l’enrôlement d’enfants de moins de 15 ans et le fait de les avoir fait participer activement à des hostilités en République démocratique du Congo. Le procès s’est ouvert le 26 janvier 2009.

 

            L’équipe de la Défense, dirigée par Me Catherine Mabille, présentera, pendant plusieurs mois, les éléments de preuve à décharge en sa possession, selon le bureau de représentation de la CPI à Kinshasa qui se fonde sur un communiqué officiel de la Cour. A l’appui de ses thèses, la Défense fera comparaître une trentaine de témoins. A ce jour, la grande majorité d’entre eux n’a pas demandé à bénéficier de mesures de protection de la Cour. Les témoins seront interrogés par les conseils de la Défense et contre-interrogés par l’Accusation.

            La présentation des preuves à charge par l’Accusation s’est terminée le 14 juillet 2009. Sur une période de 22 semaines, et durant 74 jours d’audiences, la Chambre de première instance I avait entendu 28 témoins cités par l’Accusation, dont trois experts et dont 25 bénéficiaient de mesures de protection. La Chambre avait également appelé à témoigner deux autres experts. L’équipe de la Défense a également contre-interrogé les témoins.

            A ce jour, 103 victimes ont été autorisées à participer à la procédure, représentées par trois équipes d’avocats, appelés représentants légaux. Elles ont ainsi le droit de présenter leurs positions sur les questions débattues devant la Chambre et, sur autorisation des juges, peuvent poser des questions spécifiques aux témoins.

            Dans le cadre de la situation en République démocratique du Congo, deux autres affaires sont actuellement pendantesdevant la Cour : Le Procureur c. Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo Chui et Le Procureur c. Bosco Ntaganda. Germain Katanga et Mathieu Ngudjolo Chui sont détenus au quartier pénitentiaire de la Cour alors que Bosco Ntaganda est toujours en liberté.

Leave a Reply