Présidentielle de novembre 2011 : Gizenga tend la main à Kabila

A l’instar de toutes les formations politiques qui s’expriment actuellement soit pour annoncer la candidature à la magistrature suprême du pays, soit pour s’allier à tel ou tel autre candidat présidentiable ou encore prendre position face à l’organisation des élections, le PALU (Parti Lumumbiste Unifié) n’est pas en reste.

C’est le samedi 23 juillet dernier, par la bouche de son Secrétaire Général Antoine Gizenga, que le Palu a porté à la connaissance de l’opinion sa position vis-à-vis des échéances à venir.

Pout l’essentiel, le parti cher au patriarche Gizenga Fundji ne présentera pas de candidat à la présidentielle du 28 novembre prochain. C’est en 2016 que le Palu se mesurera à la présidentielle. Par contre, le parti alignera des candidats à tous les autres scrutins.

Pour ce faire, ceux qui se portent candidats pour les législatives nationales et provinciales sont appelés à faire acte de candidature au sein du parti, dans la période allant du 18 juillet au 6 août 2011.

Dom

Ci-dessous  la prise de position du Palu :

Camarades Cadres du Parti
Camarades Responsables des Organes de base du Partit

Au nom de la Direction politique du Parti Lumumbiste Unifié (PALU), notre Parti, je vous adresse à tous nos chaleureuses et patriotiques salutations.
La rencontre de ce jour fait suite à celle du 29 janvier 2011 au cours de laquelle je vous avais déjà annoncé quelques directives de la Direction politique du Parti en rapport avec la situation et les enjeux politiques du moment.

Je vous rappelle que vous représentez ici l’ensemble des militants du Parti regroupés dans leurs Organes de Base respectifs. Face aux élections qui s’approchent à grands pas, la Direction politique du Parti a estimé venu le temps de vous donner des indications et des orientations précises en rapport avec la vision de notre Parti sur ces échéances prochaines et avec la façon dont le Parti va y participer.

En ce qui concerne la vision du parti sur les élections prochaines, elle est clairement et fermement basée sur le souhait ardent de voir :
1. Notre Peuple consolider son pouvoir de souverain primaire.
2. La Nation devenir plus unie et plus crédible grâce au jeu démocratique.
3. chaque tournée électorale être meilleure que la précédente.
4. La paix et la tolérance sortir renforcées par le processus électoral.

Pour le PALU, les enjeux majeurs de ces élections sont donc :

1. Le maintien et la consolidation des Nationalistes à la tête de I’Etat.
2. L’avènement des conditions pour une construction politique durable de la Nation.
3. Le maintien et la consolidation de la position du PALU dans le leadership de gestion du pays.

En ce qui concerne les Nationalistes progressistes, comme vous le savez, ils ne sont pas encore tous dans le PALU. Ils se retrouvent dispersés dans plusieurs formations politiques et sociales du pays.

Etant donné que seule I’unité peut faire la force, c’est par le processus d’unification que les Nationalistes Progressistes ont été sauvés de la disparition politique.
Ils ont dû fusionner leurs partis respectifs pour donner naissance au PALU. C’est pour atteindre le même but que nous avons entrepris des contacts multiples avec les autres forces nationalistes progressistes significatives et, ce, depuis le 2 juin 2008 jusqu’à ce jour. A cet effet, le PALU a proposé des projets d’entente politique à ces partenaires potentiels.

Hélas, jusqu’à ce jour, aucune réponse notable ne nous a été donnée. Aucun projet de construction politique véritablement nationaliste ne nous a été présenté. Et aucun accord politique conséquent, appelé à remplacer celui de 2006, n’a été conclu, malgré la disponibilité permanente affichée par le PALU.
Néanmoins, le PALU ne veut pas être l’auteur de la fissure du bloc des Nationalistes de Gauche, qui a commencé à renaître. Le PALU refuse d’être ainsi un complice d’un retour funeste de la Droite, en général réactionnaire, aux commandes de notre pays.

C’est pourquoi, la Direction politique du Parti annonce ce qui suit :

l. Le lancement de l’opération de dépôt et de sélection des candidats du PALU à la Députation nationale et à la Députation provinciale sur toute l’étendue du Territoire national. Cette opération court du 18 juillet au 06 août 2011.
Les modalités pratiques de mise en œuvre de cette opération sont précisées dans des notes circulaires déjà diffusées dans tous les Organes de base du Parti.

2. La mise au point du programme de gouvernance du pays pour la période 2012 – 2016. Le PALU aurait souhaité que ce programme soit finalisé ensemble avec les partenaires politiques potentiels de la Gauche congolaise.
Mais, devant l’absence de répondant pour ce faire, le PALU sera obligé de le rendre public incessamment, de le porter et de l’assumer même seul devant le Peuple souverain.

3. La non-présentation par le PALU d’un candidat Président de la République, issu de ses rangs, pour les échéances prochaines.
Le PALU entend ainsi réagir par un appel à l’unité de la Gauche nationaliste devant les manoeuvres de regroupement de la Droite et le risque de retour de celle-ci à la tête de notre pays, car celui-ci n’oubliera jamais ce que cette Droite lui a fait et lui a causé comme préjudices sur tous les plans pendant près d’un demi-siècle.

Le PALU soutiendra le candidat nationaliste de Gauche qui présentera un programme de gouvernance conforme aux valeurs et principes auxquels les Nationalistes-Lumumbistes croient et tiennent pour le progrès de notre pays.
Face à un régime constitutionnel du type semi- présidentiel à forte tendance parlementaire, le PALU prend de la sorte le temps de se focaliser sur ce qui est tout aussi important que le contrôle du poste de Président de la République, à savoir : le contrôle du Parlement et du Gouvernement de la République.

Le PALU se met résolument à préparer sérieusement et très profondément sa candidature à la Présidentielle de 2016.

Camarades Cadres du Parti,
Camarades Responsables des organes de Base du Parti,

Voilà les dispositions arrêtées par la Direction politique du Parti en rapport avec les élections prochaines. Je vous demande de bien les expliquer à tous les membres du Parti et à tous nos compatriotes sages et de bonne foi. Je vous exhorte tous à un engagement sans recul, avec détermination et optimisme, dans la rude bataille électorale qui s’annonce. Parlez au Peuple souverain un langage de vérité, de patriotisme et d’espoir. Il finira, sans doute, par vous comprendre. Expliquez-lui que pour le PALU ce qui compte avant tout, c’est la préservation de la Nation et l’évolution positive du Peuple et du pays.

Leave a Reply