Président de la Fécofa : football, une nouvelle politique nationale en chantier

Zemanta Related Posts ThumbnailPrésident réélu de la Fédération congolaise de football  Association (Fecofa) depuis mai dernier, Constant Omari a animé une conférence de presse, hier mardi 29 octobre 2013 au siège de la Fédération à Gombe. Au menu, des sujets liés au fonctionnement du sport-roi en RDC, les compétitions en cours (la Linafoot particulièrement), le CHAN 2014, les menaces de boycott  de Lupopo, la crise au sein du DCMP, les défections des Léopards à Nice, etc.

 D’entrée de jeu, Constant Omari a justifié le silence de son comité, 4 mois depuis sa réélection, par d’intenses activités, parmi lesquelles la charge de solliciter, auprès de la Confédération Africaine de Football(CAF), l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. « Nous nous sommes attelés à cette tâche et avons obtenu l’organisation de la Coupe d’Afrique de moins de 23 ans en 2016, dont le champion et les 4 demi-finalistes seront automatiquement qualifiés aux Jeux Olympiques de 2016. Quant à la RDC, pays organisateur, elle est d’office qualifiée à la phase finale de cette compétition. Donc, nous avons beaucoup de chance de prendre part aux J.O. de 2016 à Rio au Brésil… » a expliqué le président de la Fecofa.

Quant à la préoccupation du gouvernement de voir la CAN 2019 en RDC, Constant Omari a fait savoir que pour la CAF on ne peut l’obtenir sans au préalable organiser une compétition intermédiaire. Notre pays ne l’ayant jamais organisée, il est donc inéligible à ce stade. D’où, il a été dégagé l’option d’organiser d’abord la CAN U-23 en 2015 afin de démontrer à l’Afrique la capacité organisationnelle de la RDC.

 Nouvelle approche pour les Léopards

 Au sujet du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) qui débute le 11 janvier 2013 en Afrique du Sud, Constant Omari a confirmé la préparation de Onze national sous la direction de l’entraineur Santos Muntubile. Ce dernier, a-t-il rapporté, a demandé que tout soit mis à sa disposition pour garantir le succès des Léopards au pays de Mandela. La RDC ayant participé successivement à trois tournois, dont une victoire, affiche ses ambitions au plus haut point. « D’ici peu, les athlètes vont se déplacer vers la partie sud du continent afin de s’acclimater… » a-t-il promis.

Concernant l’équipe A des Léopards qui est décapitée de son coach, Claude Leroy, Constant Omari a indiqué qu’il n’y a pas d’urgence pour son remplacement à l’heure actuelle, car aucune échéance majeure dans les prochains mois. Entre-temps, une Commission travaille pour mettre en place une nouvelle politique nationale de football, malgré la loi sur les sports qui existe avec ses insuffisances. A l’issue de cette labeur, des tâches précises, des objectifs, etc. seront dévolus aux structures dirigeantes du football national.  Cette Commission va aussi dégager le profil du futur staff technique des Léopards afin que sur la trentaine de candidatures qui seront retenues, juste une dizaine puisse participer à une interview finale après tamisage.

 Linafoot : l’épée de Damoclès sur Lupopo

Au sujet du nouveau tournoi de la Ligue nationale de football(Linafoot) qui vient de débuter depuis le week end passé, le patron du football national a souligné qu’à 90% tous les matchs se sont joués dans de bonnes conditions, grâce au Comité responsable de la Ligue qui vient d’être élu pour 4 ans.

            Néanmoins, a-t-il fait savoir, la FECOFA a été saisie en ampliation  sur les récriminations faites contre la Linafoot par le club lushois Lupopo et y a répondu en disant que ce n’est pas dans la politique de la Fédération de dissuader les clubs à ne pas participer aux compétitions. « Toutefois, si Lupopo refuse de participer à la compétition, son retrait a pour conséquence la relégation en 3ème  division. Les dirigeants doivent gérer leurs clubs avec responsabilité. La réalité dans ce dossier Lupopo est financière. Ses dirigeants ont bouffé tous l’argent du sponsoring pourtant alloué pour 2 ans. Maintenant, on veut entrainer les gens dans un tourbillon… » a-t-il clamé.

Au sujet de la crise qui bat son plein au sein du Daring Club Motema Pembe(DCMP), Constant Omari a déclaré que la Fédération recommande la voie de la sagesse, si son arbitrage est sollicité. Cependant si le désordre touche la Fédération, cette dernière aura le droit de s’ingérer, conformément aux textes.

 Défection des Léopards : la FIFA saisie

 A propos de 4 joueurs de l’équipe nationale qui ont pris la tangente en France à l’occasion des derniers jeux de la Francophonie tenus à Nice, le président de la Fecofa a informé que la Fédération internationale de football association (FIFA) a été officiellement saisie afin que ces athlètes ne soient pas enregistrés dans toutes les fédérations européennes, car la « Fecofa ne s’inscrit pas dans la logique de favoriser l’immigration clandestine à travers le football ».

Donnant son avis sur la qualification de la Belgique à la prochaine coupe du monde de football Brésil 2014 avec dans sa gibecière 8 joueurs d’origine congolaise, le président Omari Selemani a salué cette performance, puis félicité cette coopération « Sud-Nord ». « Ces Congolais avaient été contactés mais leurs parents avaient refusé. Le choix de jouer sous les couleurs nationales n’est seulement un problème individuel, mais aussi de conviction de chaque famille. Contrairement à ce que l’opinion pense, ce n’est pas une affaire d’organisation de fédération sinon les Eto’o, Drogba, Adebayor, etc. n’allaient jamais jouer pour leurs pays respectifs. Youssouf Mulumbu, très convoité par Arsenal, a décidé de jouer pour son pays, c’est un problème de civisme personnel. Celui qui pense qu’il peut aider son pays, le rejoint facilement, sinon libre à lui… », a-t-il conclu.

Tshieke Bukasa  

Leave a Reply