«Portrait de l’Electeur averti »: un réarmement moral du peuple congolais

Ce mois d’avril rappelle aux Congolaises et aux Congolais un tournant décisif pour l’avènement de la démocratie. Ils se sentaient libérés d’une de ses dictatures féroces du 20ème siècle en arrachant la démocratie malgré les larmes du feu Maréchal Mobutu. Mais, c’était sans savoir que le pire les attendait sur le chemin du futur. D’une démocratie plurielle escamotée à la guerre dite de libération de l’AFDL en passant par la gestion politique transitoire issue des résolutions de Sun City, en Afrique du Sud, jusqu’à l’avènement des élections dites libres et transparentes de 2006 qui ont essoufflé plus d’un électeur, il y a de quoi encourager l’initiative civique de  Honoré Kabengele Muzemba. Son livre « Portrait de l’électeur averti » arrive à temps opportun. D’autant plus que le peuple congolais qui a voté vaille que vaille en 2006  avisé pour chaque acte à poser lors des élections en 2011.

En effet, Honoré Kabengele prépare le peuple à assumer ses  responsabilités face aux nouveaux défis que sont la gestion transparente et équitable de la chose publique, le refus de la corruption, le respect des droits de l’homme, la sauvegarde de l’unité nationale… Raison pour laquelle l’auteur de l’ouvrage relève dans son introduction: « La présente brochure, n’est autre chose qu’un guide motivé, destiné à éclairer les électeurs et les électrices congolais dans le choix qu’ils seront bientôt appelés à faire pour désigner leurs représentants aux différents organes de la vie nationale lors des échéances électorales à venir. Elle contient donc, de grandes lignes de réflexion portées à l’éveil, au réveil et à la conscientisation de l’électeur et de l’électrice congolais. »

Debout congolais !
L’ouvrage de Honoré Kabengele Muzemba contient 13 chapitres qui interpellent presque tous au respect du serment contenu dans l’hymne national: « L’amour du Congo ». Il souligne que ce cantique est à la gloire de l’amour qui manque si cruellement aux congolais.  «… Congo, ô pays, Congo, bien aimé… et nous assurerons ta grandeur… »

D’où dans la première partie du livre, l’écrivain s’emploie à l’éveil du peuple congolais. Il jette un coup d’œil en arrière pour éclairer sur les aspects saillants de la période pré coloniale et coloniale, la lutte pour l’indépendance nationale, l’accession à l’indépendance nationale et l’exercice de la souveraineté, la suppression des libertés et instauration d’un régime monopartiste militaro-politique, la fin du monopartisme et le retour au pluralisme politique…
Puis, la deuxième partie porte sur le réveil allant  de la prise du pouvoir par l’AFDL jusqu’aux élections législatives et présidentielles de 2006. Des élections, indique-t-il, qui n’ont pas manqué de créer dans l’esprit des Congolais le sentiment des espoirs déçus, et des doutes, tant sur leur préparation, leur tenue, leurs résultats et surtout, sur leur suite.

Enfin, ce manuel qualifié de Vade-mecum-congolais vise à faire ressortir l’éclairage apporté auxcontours du choix électoral, aux dispositions internes constitutives du portrait de l’électeur averti, tel que perçu par l’auteur. Bref, il vise le réarmement moral multiforme du peuple congolais.        
L’auteur, un ancien fonctionnaire  de l’Organisation de l’Unité Africaine (28 ans de service),  assume bien  ses responsabilités en appelant chaque lecteur à l’auto critique et au débat ouvert. Voici son contact : 0243 991118774

Eddy Kabeya  

Leave a Reply