Pont Kasa-Vubu : des «Kuluna» agressent des passants et des passagers des taxi-bus

kulunaLa semaine dernière, trois agressions spectaculaires opérées par des kuluna (des jeunes délinquants opérant avec des armes blanches) ont eu lieu au niveau  du Pont Kasa-Vubu, dans la commune de Kinshasa, juste sur le tronçon de l’avenue Kasa-Vubu, compris entre l’avenue Dima et le Boulevard Triomphal. Toutes les trois agressions se sont déroulées dans la soirée, entre 18h00 et 21h00, sur des passagers se trouvant à bord des taxis-bus. La première victime de ces agressions est une dame, revenant de la ville, vers 19h00. Elle s’est retrouvée assise à côté de la fenêtre d’un taxi-bus desservant la commune de Lemba. Entourée d’autres passagers, elle se sentait en sécurité et avait laissé la vitre de la fenêtre ouverte lorsque le véhicule est arrivé au niveau du Pont Kasa-Vubu et a été obligé de ralentir et de s’arrêter à cause d’un bouchon sur le Boulevard Triomphal. Au moment où tout le monde avait son attention tournée vers des véhicules qui se faufilaient pour sortir de l’embouteillage, un passager assis sur la banquette arrière du taxi-bus a brusquement poussé un cri d’alerte au voleur, mais il était déjà trop tard. Comme un vautour, des griffes d’un ‘kuluna’ s’étaient déjà abattu sur le coup de la dame pour lui arracher le collier qu’elle avait autour du coup. Par réflexe d’autodéfense, la dame a saisi son coup, empêchant ainsi le voleur d’arracher la chainette et son médaille en or qui sont tombées dans son soutien-gorge. Mais le mal a été fait. Les griffes ont profondément labouré le coup de la malheureuse qui a vu son sang salir les habits.

Un autre jour, c’est plutôt un receveur qui a fait les frais de ces kuluna, sur le même endroit. Son véhicule qui se dirigeait vers le Rond-point Victoire, n’était pas plein et  obligeait le chauffeur et son receveur à rouler la portière ouverte. Arrivé au niveau du Pont Kasa-Vubu, le chauffeur a ralenti à cause du croisement avec le Boulevard Triomphal. Et c’est l’instant précis choisi par un kuluna pour arracher les billets de Francs congolais que le receveur tenait dans sa main. Son coup réussi, le délinquant s’est enfui à une grande vitesse. Sous l’effet de l’émotion, le receveur a réagi et tenté de poursuivre le malfrat, mais en vain.  Ce dernier qui s’était préparé à tout n’a pas hésité à plonger sous le caniveau pour disparaître. Rentré bredouille, le receveur a été vertement réprimandé par le chauffeur qui n’a pas compris son imprudence et la perte de cette somme d’argent.

Enfin, le dernier cas vécu sur le même endroit est celui d’une dame à qui un délinquant a voulu soutirer un téléphone portable par la fenêtre d’une voiture. Heureusement pour celle-ci, un brusque mouvement avait fait tomber le téléphone dans la voiture et le kuluna s’était évanoui dans l’obscurité ambiante.  Ces incidents se produisent dans un périmètre très surveillé par deux sous-commissariats de Police. Et il  n’est pas rare de trouver les policiers en compagnie de ces marginaux. En outre, les piétons qui passent également par ce guet-apens ne sont pas épargnés. Ils sont nombreux à se retrouver blessés et dépouillés de leurs biens : téléphones, porte-monnaie, sac-à-mains, etc. Les autorités de la Ville sont appelées pour sécuriser ce coin de passage incontournable pour nombre des compatriotes.

RSK

Leave a Reply