Polémique sur la carrosserie de la Mercedes d’un mikiliste

Les avis du ministère public sur les dossiers soumis à sa compétence sont diversement interprétés par les parties au procès. Tel est le cas de Tambwe wa Tambwe, témoin volontaire, dans le dossier judiciaire inscrit sous le numéro RC 16111 et  qui oppose ses deux frères, Carlos et Alona Mwamba,   à Zing’s Muzinga. Frustré de voir le ministère public ordonner à Tambwe  le paiement de 2500 dollars de créance de la carrosserie de la partie citante et autres pénalités    au motif qu’il n’a pas été correct envers l’autre partie , il est rentré chez lui  en maugréant.  
            Lors de l’audience d’hier lundi 20 septembre 2010, les avocats de la partie citante ont sollicité la validité de la saisie conservatoire opérée  par le Parquet sur la Mercedes de Tambwe wa Tambwe.
            Très prolixe, le conseil de la partie demanderesse a fait savoir  que cette carrosserie  avait été acquise  auprès de leur client au prix de 2500 dollars.  Depuis deux ans, Muzinga n’est pas encore entré en possession de cette somme. 
            Carlos et Alona Tambwe ont reçu un mandat verbal de leur frère Tambwe wa Tambwe pour acheter à crédit une carrosserie et gérer par la même occasion la Mercedes, ont-ils ajouté.
            La battue organisée par notre client pour repérer la Magirus de Tambwe wa Tambwe a porté ses fruits.  Qui a atterri au TGI de Ndjili le 29 mai 2010. Notre client a subi un préjudice énorme. En effet, le véhicule du témoin volontaire a déjà effectué plusieurs aller-retour entre Kinshasa et plusieurs  coins du pays.  Le propriétaire de la Mercedes s’est fait une petite fortune sans songer à  Muzinga. En définitive, nous exigeons le paiement de la créance de la carrosserie et les dommages intérêts de l’ordre de 100000 dollars américains.
            Pour sa part, le concerné a dit résider en Belgique. C’est de là qu’il a envoyé la Mercedes à ses frères. Il a émis des réserves sur la note de reconnaissance établie entre ses frères et Muzinga. Ajoutant par la même occasion être en mesure de fournir au tribunal les documents lui délivrés lors de l’achat due la Mercedes. 
            Tambwe wa Tambwe a indiqué que son véhicule était au garage quand les agents du Parquet l’ont amené pour consignation sans prendre les précautions d’usage. Par ailleurs, il a soutenu n’avoir mandaté personne pour s’occuper de son véhicule. N’étant pas assisté par un  avocat  et passablement nerveux, l’intéressé a eu de la peine à faire pencher la balance de son côté. Le juge commis au traitement de ce dossier a finalement  pris l’affaire en délibéré et va se prononcer dans le délai.
 
Jean- Pierre Nkutu

Leave a Reply