Pillée en 1991 , la station sismique de Kinshasa se meurt

« La station sismique de Kinshasa a cessé de fonctionner depuis son pillage en 1991 », a déclaré mercredi 03 mars 2010 Dr Zana, directeur général du Centre de recherche en géophysique (CRG), à la question du journal Le Phare de savoir si la station sismique de Kinshasa, installée dans le site de Metellsat, était toujours opérationnelle.

Le directeur général du Centre de recherche en géophysique a signalé qu’au moment de son pillage, la station sismique de Kinshasa venait de bénéficier en 1990, d’un équipement pimpant neuf offert par le gouvernement du Japon.

Invité à faire l’historique de cette station, il a rappelé que la station avait été mise sur pied en 1953 par les Belges. Elle avait fonctionné jusqu’en 1966. Avec un matériel devenu vétuste, la station est restée en activité, dans un état d’abandon par le gouvernement jusqu’en 1990 quand le Japon est intervenu.

« Nous sommes en concertation avec le Japon était relancer la station », nous a déclaré Dr Zana. On constate que tout ce qui touche à la science est pratiquement laissé à la coopération. Le gouvernement ne semble pas disposé à y verser un penny.

Une bonne partie de la Rd Congo étant sismique, il n’est pas normal de manquer cet outil de travail. Le  directeur général du Centre de recherche en géophysique nous a fait savoir que la station sismique de Lwiro, dans le Sud- Kivu, est encore opérationnelle. Au Nord Kivu, l’Observatoire volcanique de Goma dispose de cinq stations sismiques installées tout autour de cette ville. C’est tout de même une bonne nouvelle pour les Congolais. Cependant, si l’on vérifie, on pourrait constater que le gouvernement congolais n’a pas contribué à l’implantation de ces stations sismiques à l’Est du pays. Il est certain qu’une main étrangère est intervenue pour les installer.

Une station sismique est une structure où l’on place un sismographe pour enregistrer les tremblements de terre et déterminer certains paramètres comme la magnitude. Même si elle se trouve en Rd Congo, une station sismique est capable d’enregistrer les tremblements de terre qui se déroulent en Haïti ou au Chili.

Jean- René Bompolonga

Leave a Reply