Pétition pour la relance effective de la Miba

mibaNous, fils et filles de la RDC vivant au Kasaï-Oriental, sur tout le territoire national ainsi que ceux vivant en dehors de la RDC, unis par le sort au sein de la Dynamique Pour La Relance Effective De Minière De Bakwanga (MIBA) ;

Conscients des conséquences néfastes de la disparition de la MIBA au Kasaï-Oriental ; soucieux du bien -être de tous les Congolais et du développement intégral de la RDC dans la solidarité et la cohésion nationale ;

Vu la constitution de la République Démocratique Du Congo du 18/02/2006 spécialement en son article 27 stipulant : « Tout Congolais a le droit d’adresser individuellement ou collectivement une pétition à l’autorité publique qui répond dans les trois mois. Nul ne peut faire I’objet d’incrimination, sous quelque forme que ce soit, pour avoir pris pareille initiative.

Vu l’état des lieux actuel de la MIBA ;

Constatant que le Kasaï-Oriental regorge beaucoup de richesses minières, dont notamment le diamant ;

Constatant que malgré ces richesses abondantes, il s’avère que la quasi-totalité de la population congolaise vivant au Kasaï-Oriental vit dans la pauvreté criante ;

Déplorant le ralentissement des activités de la MIBA, occasionnant ipso facto, la chute significative de la production du diamant ;

Condamnant l’abandon du social des fonctionnaires de la MIBA par ses actionnaires ;

Rappelant que le diamant du Kasaï-Oriental a contribué énormément aux différentes activités publiques de la RDC, dont I’effort de guerre contre le

Régime dictatorial vers le régime actuel et aussi pour contrer la guerre d’agression imposée au pays par ses voisins;

Stigmatisant I’indifférence manifeste de l’autorité publique quant à la recherche d’une solution globale, durable et fructueuse ;

Fatigués de toutes démarches, initiatives et autres déclarations de bonnes intentions, relatives à la relance des activités de la MIBA ;

            Conscient de I’apport multiforme de la MIBA dans la stabilisation sociale de la population congolaise vivant au Kasaï-Oriental ‘,’

Rappelant à la Communauté Internationale et à la Nation Congolaise que la MIBA est un patrimoine national et international, en tant que société d’économie mixte ;

Rappelant aussi la loi sur la décentralisation qui octroie au budget provincial une quote-part des recettes d.es entreprises locales, la disparition ou la faillite de la MIBA constitue un frein au développement du Kasaï-Oriental ;

Fustigeant I apparition des phénomènes bizarres en termes d’antivaleurs telles que :

* phénomène «  suicidaire », (personnes armées non autrement identifiées qui sèment la désolation, volent, violent, tuent, et ce, au vu et au su du public impuissant sans protection)

* Phénomène « tumpatu », (prostitution des mineurs, proxénétisme, etc.).

* Déperdition scolaire à outrance des enfants des travailleurs MIBA et leurs dépendants

            Fustigeant la baisse extrême du pouvoir d’achat sur le marché de Mbujimayi, aggravée par I’absence de la masse salariale autrefois déversée par la MIBA sur le même marché ;

            Constatant la baisse de l’offre des services de santé de qualité autrefois assurés par les services médico-sanitaires de cette entreprise ;

Condamnant encore une fois la mauvaise qualité des services de desserte en eau potable et en énergie électrique sur la ville de Mbujimayi, tributaire de la santé de la MIBA ;

            Regrettant l’exode massif de la population congolaise vivant au Kasaï-Oriental vers d’autres provinces, dont la ville-province de Kinshasa et le Katanga à la recherche d’une éventuelle survie ;

            Signons la présente pétition adressée au Gouvernement central, au Parlement National et au Président de la République, Chef de l’Etat, afin de trouver une solution durable à la situation de la MIBA pour le bien être de la population vivant au Kasaï-Oriental dans le meilleur délai. La cohésion nationale tant recherchée en dépend.

Pour la Dynamique ;

Leave a Reply