Obsèques d’Emeneya : ambiance de deuil à Bandal

OLYMPUS DIGITAL CAMERADans un passé récent, Emeneya Kua Mambu vivait au quartier Synkin, commune de Bandal avant de s’installer   à Binza Ma Campagne.  Le séjour du « Pétrolier » au quartier Synkin , plus précisément sur l’avenue Lubuzi,  avait beaucoup marqué  les esprits des kinois   de ce coin  de la capitale  qui sont tristes  aujourd’hui  à l’idée  d’avoir perdu un frère, un ami ,   un vieux du quartier. Inconsolables, des jeunes gens de la rue précitée et des avenues voisines se rappellent les bons moments passés avec leur « grand frère ».

 Sur les murs d’une des parcelles de l’avenue précitée, il y a  un portrait de l’ancien sociétaire de Viva la Musica où on peut  lire la date de naissance du disparu.

  En attendant l’annonce officielle du programme des obsèques, le deuil se tient dans la résidence familiale, sise avenue Lubuzi. Frères,  cousins, neveux…. d’Emeneya  se retrouvent en cercle restreint  sur ladite  avenue  depuis la semaine passée pour le matanga. Tout ce beau monde est bercé par les airs d’Emeneya. Des officiels, mécènes, artistes musiciens,  amis du disparu passent ces derniers jours sur  Lubuzi,   pour réconforter la famille. Mais jusqu’ici, il n’y  a pas encore une grande affluence à Bandal Synkin.  Entre temps, des  proches d’Emeneya installés en Angola     et conduits par un certain Zimakanda se trouveraient déjà à Kinshasa. Un  autre groupe  serait déjà  parti pour l’Hexagone, dans l’intention de rejoindre les   autres membres de famille  installés en Europe et  chargés  de rapatrier le corps du défunt à Kinshasa.

Jusqu’ici, les quelques membres  de la famille trouvés sur place le samedi passé, entre autres, le frère aîné de King Kester, hésitent à avancer une date précise quant au  rapatriement du corps du disparu. Des bruits courent avec persistance  selon lesquels cela pourrait intervenir ce samedi 22 février 2014.

  Kikwit, ville qui a vu naître le « Pétrolier » est en effervescence. Les kikwitois  aimeraient voir un des leurs  aujourd’hui disparu, reposer dans l’éternité dans leurs terres. Entre temps, les mélomanes,  connaissances… évoquent le vœu formulé par Emeneya  de son vivant. Celui  d’être inhumé  après sa mort dans sa ville natale de Kikwit.  On croit savoir qu’au regard de la carrure du disparu, la famille et les officiels congolais vont se concerter et lever l’option définitive sur ce problème.

 Kwa Mambu est décédé le jeudi 13 février 2014 tôt dans la matinée à l’hôpital Marie Lannelongue en région parisienne.

                          Corinne Kikuma ( CP) et Jean- Pierre Nkutu

Leave a Reply