Nouvelle guerre de l’Est : les Hutu congolais non concernés

Soldiers in the Armed Forces of the DemoLes Hutu congolais se disent non concernés par la nouvelle guerre qui serait en préparation dans les territoires de l’Est. Notamment à partir du territoire de Lubero dans la province du Nord Kivu et qui serait commanditée par un certain colonel Kasongo, ancien du RCD et d’autres mouvements politico-militaires qui ont sévi depuis vingt ans dans cette partie du Congo Démocratique.

 Dans une déclaration signée le 27 mai et déposée à notre rédaction par Jean SEKABUHORO, ci-devant président de la communauté Hutu congolaise, il est précisé que l’on est en présence d’une manœuvre dilatoire de certains groupuscules politiques maffieux qui voudraient intoxiquer et distraire l’opinion nationale et internationale au moment où toute la nation congolaise et les leaders sociopolitiques se préparent pour les élections générales prévues pour l’année prochaine. Probablement, en prévision d’un coup fourré concocté ailleurs et que l’on voudrait mettre sur le dos des Hutu Congolais.

Cette communauté est encore en train de panser les plaies béantes et humides de cette longue et pénible guerre qui a sévi pendant plus de vingt ans sur les territoires habités par ses fils et filles. Une guerre qui a détruit tout son potentiel humain et matériel. Les Hutu congolais proclament haut et fort qu’ils ne sont pas concernés par cette manœuvre de mauvais goût car ils sont déterminés à œuvrer de toutes leurs forces pour la consolidation de la paix, de la sécurité et de la cohésion de tous leurs fils et filles habitant dans les différentes zones affectées par la guerre injuste leur imposée par des Etats voisins.

La Communauté Hutu congolaise précise avec force qu’elle n’a besoin d’aucune protection de quelque nature que ce soit, encore moins d’une force illégitime et négative. Sa seule protection demeure les institutions de la République, lit-on dans cette déclaration. Elle condamne sans réserve toute tentative de prise du pouvoir par la force et s’insurge contre tout projet de déstabilisation et de balkanisation de la République Démocratique du Congo.

Il serait suicidaire pour un leader politique digne de ce nom de se lancer dans une aventure de ce genre juste au moment où toutes les forces vives de la nation et la communauté internationale ne supportent plus de voir couler le sang des populations innocentes qui n’ont que trop souffert des affres de cette guerre et ce, pour le confort d’un groupe d’aventuriers à la recherche d’un strapontin aux contours flous.

Elle met en garde toute personne physique ou morale qui se permettrait de l’engager dans cette aventure ignoble et sans lendemain. Elle  lance donc un appel pathétique à tous ses fils et filles ainsi qu’aux hommes de bonne volonté pour ne pas tomber dans le piège tendu malicieusement par des prophètes de malheur sous couvert d’une rébellion au visage hideux. Au moment où tous les efforts sont dirigés vers l’organisation et la tenue des élections générales prévues pour l’année prochaine.

F.M.

Leave a Reply